Universitarisation de la formation initiale en soins infirmiers : genèse d’un glissement paradigmatique.

SOYER Laurent JC

EA 4671 ADEF,

Aix-Marseille Université, ENS de Lyon, IFE ; 13248, Marseille, France.

 

EYMARD Chantal

MCF HDR

UFR ALLSH

EA 4671 ADEF,

Aix-Marseille Université, ENS de Lyon, IFE ; 13248, Marseille, France.

 

Mots clés : universitarisation - partenariat - Sciences infirmières - relation formateur formé – habiletés- savoirs savants – professionnalisation

 

L’universitarisation de la formation initiale en soins infirmiers est engagée depuis 2009. L’année 2012 a été marquée par la première promotion de diplômés d’Etat, élevés au grade de licence. Cette échéance convoque un état des lieux du partenariat entre l’Université et les Instituts de Formation en Soins Infirmiers (IFSI). La France, en regard de nombres de pays anglophones, affiche un retard quant à l’avènement de la discipline des Sciences Infirmières. Le processus d’universitarisation de la formation des infirmières s’inscrit clairement comme un vecteur de développement disciplinaire, d’expertise et donc de la qualité des soins (Aiken, Clarke, Cheung, Sloane, 2003 ; Rames & Stricklin, 2006). L’Université, comme les IFSI, est le siège d’une mutation paradigmatique en lien avec une dynamique sociétale d’employabilité. La rencontre institutionnelle se définit donc dans un environnement chaotique. Cette tension systémique (Morin, 1997) peut potentiellement générer une plus-value en termes d’organisation apprenante (Mallet, 2009). L'adéquation de l'offre de cursus et des débouchés, et la valorisation du système LMD constituent la trame de fond d’un enjeu commun : la compétitivité incluant une composante identitaire, une quête de sens (Mallet 2009). Pour les infirmières, cette recherche de reconnaissance sociale est une composante de l’historicité de la profession (Magnon, 2001). Une enquête régionale multicentrique adressée de janvier à mars 2013 à 17 instituts de formation par le biais d’un “e-questionnaire” ciblant 4 populations : les directeurs, les formateurs et les étudiants 2ème-3ème années des IFSI ainsi que les intervenants universitaires, a permis d’établir un état des lieux de la mise en œuvre du partenariat entre l’Université et les IFSI de la région PACA. Les thématiques abordées étaient la fonction pédagogique (niveaux et modalités d’interventions, outils employés…), l’intégration du processus d’universitarisation, l’interface université/IFSI, la recherche, les prospectives de cursus universitaires, le ressenti des publics. Les principaux résultats montrent un consensus sur l’intérêt de la recherche, du système LMD et de l’avènement d’une discipline en Sciences infirmières. Une reconnaissance mutuelle entre étudiants en soins infirmiers et formateurs est constatée. Elle confère aux formateurs un statut de référents professionnels les plaçant en éléments centraux pouvant pérenniser le partenariat AMU/IFSI. En France, la profession infirmière s’est érigée dans une logique praxéologique. L’interrogation qui découle est subséquemment : quelle est la nature des savoirs infirmiers ? L’intérêt scientifique porte en premier lieu sur la reconnaissance d’un socle de savoirs savants infirmiers Les perspectives de recherche que nous proposons s’orientent sur la question des habiletés des formateurs en IFSI (Clot, 1998) dans le processus de professionnalisation des étudiants en soins infirmiers (Kérouac & al, 1994), notamment à travers la transmission des savoirs savants infirmiers.

 

Références bibliographiques :

 

Aiken, L.H., Clarke, S.P., Cheung, R.B., Sloane, D.M. (2003). Educational levels of hospital nurses and surgical patient mortality. The journal of the American Medical Association (JAMA), 290, 1617-1623.

Clot, Y. (1998). Le travail sans l’homme ? Paris : la découverte.

Kérouac, S., Pepin, J., Ducharme, F., Duquette, A,. Major, F. (1994). La pensée infirmière. Paris : Maloine. Conceptions et stratégies.

 

Magnon, R. (2001) Les infirmières : identité, spécificité et soins infirmiers. Le bilan d’un siècle. Paris : Masson.

Mallet, J. (2009) L’entreprise apprenante. De l’organisation formatrice à l’organisation apprenante en passant par les théories de la complexité. Aix en Provence : Omega Formation Conseil.

 

Morin, E. (1997) Réforme de pensée, transdisciplinarité, réforme de l'Université. Communication d'E. Morin au Congrès International "Quelle Université pour demain ? Vers une évolution transdisciplinaire de l'Université" à Locarno, Suisse. Paris : Psychologie de la motivation ASS. Revue de Psychologie de la Motivation, 24.

 

Rames, S. et Strichlin, S-M. (2006) Staff Development: Bachelor of Science in Nursing Completion: A Matter of Patient Safety. The Journal of Nursing Administration (JONA), 36, 7/8, 354-356.

Fichier attachéTaille
aref L Soyer.pdf135.98 Ko