149 - Education pour la santé en périnatalité: ancrages théoriques des pratiques des sages-femmes

Bernard, Marie-Reine

Aix–Marseille Université, ADEF

 

Eymard, Chantal

Aix-Marseille Université, ADEF

 

Mots clés : Education pour la santé, pratiques, sage-femme, ancrages théoriques

 

Contexte : L’éducation pour la santé est une démarche citoyenne visant le développement des compétences des personnes, en vue de promouvoir leur santé et qualité de vie. Appliquée à la périnatalité, elle comporte de nombreuses actions avant, pendant et après la naissance.

Les sages-femmes sont les acteurs privilégiés de la périnatalité et de la préparation à la naissance et à la parentalité (PNP).

La PNP est une action éducative programmée pendant la période prénatale. Elle se compose de 8 séances, dont la première est un entretien individuel dit prénatal précoce (EPP). Les autres séances peuvent être organisées en groupe. Ce sont des rencontres plus ou moins interactives, basées sur des contenus théoriques ou de l’activité corporelle.

Objectif de recherche : Identifier les ancrages théoriques des pratiques éducatives des sages-femmes en situation de PNP.

Méthodologie : Elle repose sur l’auto-confrontation simple (Clot, 1999). Les enregistrements audio-visuels de 14 sages-femmes volontaires, lors de séances de PNP, hors EPP, ont été réalisés jusqu’à saturation du phénomène. Des entretiens ont ensuite été menés lors de la confrontation individuelle des participantes à des séquences filmées les concernant, choisies par le chercheur pour leur potentiel heuristique. Les données ont été traitées selon la méthode de l’analyse du contenu (Bardin, 2007), à partir d’une modélisation combinant des modèles d’éducation, d’apprentissage et de santé, qui offre 8 combinatoires d’ancrages théoriques des pratiques.

Principaux résultats : Qu’il s’agisse des pratiques visant la mise en scène des recommandations et savoirs médicaux ou de l’activité corporelle, elles s’inscrivent majoritairement dans les combinatoires à la croisée des modèles béhavioristes, de l’instruction et biomédical de la santé. Les combinatoires qui associent béhaviorisme, développement du sujet et modèle biopsychosocial de la santé sous-tendent ponctuellement les pratiques de quelques sages-femmes, en alternance avec les modélisations prédominantes. Les combinatoires basées sur le constructivisme et le modèle holistique de santé du sujet autonome n’apparaissent qu’exceptionnellement chez 2 sages-femmes.

Conclusion : Au-delà de l’agir professionnel (Jorro, 2002) et des préférences théoriques des sages-femmes, c’est le développement de l’autonomie des femmes inscrit dans les recommandations de la HAS qui est interrogé, au même titre que la relation femmes/sages-femmes et en corollaire, l’identité professionnelle des praticiennes.

 

Bibliographie :

Bardin, L. (2007).L’analyse de contenu. Paris : PUF.

Clot, Y. (1999). La fonction psychologique du travail. Paris : PUF.

Jorro, A. (2002). De l’agir professionnel à la professionnalisation des enseignants. Note de synthèse pour l’habilitation à diriger des recherches, Université de Rouen.