542 - Interactions tuteur entreprise-etudiant-tuteur école et transmission de savoirs

Bastyen Lezoray
Université Montpellier 3 Paul Valéry, France

 

Souad Zaouani-Denoux
Université Montpellier 3 Paul Valéry, France

 

Philippe Prévost
SupAgro Montpellier, France

 

Mots-clés : Interactions / Tuteurs / Professionnalisation / Compétences / Savoirs

 

Dans les formations supérieures professionnalisantes par alternance, la mission en entreprise est au cœur de la construction de compétences professionnelles chez l’étudiant. Les situations professionnelles sont en effet mobilisatrices pour l’apprenant qui doit, dans le même temps, apprendre, faire et réussir.  Mais une mise en situation professionnelle peut-être plus ou moins propice à l’acquisition de connaissances et de capacités transférables dans d’autres contextes d’activités. Cela dépend certes de la structure de la situation professionnelle (complexité, lien avec les objectifs de formation,…) mais également de la façon dont est accompagné l’étudiant dans ses apprentissages, accompagnement à la fois assuré par le tuteur d’école et le tuteur d’entreprise. Quelles peuvent être les attentes de chacun vis-à-vis d’une situation professionnelle donnée ? Quels sont les moyens mis en place par les deux instances de formation pour permettre à l’étudiant d’accéder à la professionnalité visée (collaborations, interactions, échanges, évaluation, transfert…) ? Quelles circulation, appropriation et transformation des savoirs s’opèrent dans ce va et vient entre instances formative et productive ?
Nous nous intéressons dans le cadre de cette communication à la fonction tutorale et au rôle que jouent les tuteurs en tant qu’acteurs principaux dans le développement de nouvelles compétences professionnelles par l’étudiant et dans la transmission de savoirs.
Notre hypothèse est que le contenu et la forme des interactions entre le tuteur-entreprise, le tuteur-école et l’étudiant sont un facteur clé pour l’acquisition des connaissances et des capacités chez l’étudiant.  Les échanges pourraient ainsi favoriser ou entraver ces acquisitions. En appui sur l’analyse de 10 entretiens semi-directifs auprès d’étudiants, de tuteurs d’entreprise et de tuteurs d’école de la Licence professionnelle « Responsable Commercial Vins et Réseaux de Distribution » (proposée par SupAgro Montpellier), et à partir d’observations au sein de cette formation (formation des tuteurs, professionnalisation des tuteurs, contenus de formation, outils de suivi), nous examinerons ces interactions ainsi que leur impact sur la transmission de savoirs et sur la professionnalisation de l’étudiant.

 

Références bibliographiques :
Barbier, J.M. (1996). Savoirs théoriques et savoirs d’action. Paris : PUF.
Barbier, J.M., Berton F., Boru J. (1996) Situations de travail et formation. Collection Actions et savoir. Paris, L’Harmattan.
Merhan France et al. (2007) Alternances en formation. Collection Raisons éducatives. Editions De Boeck Supérieur.
Merle, V., Théry, M., Mayen, P., Olry, P., Gomez, J.F., Fourdrignier, M…. Moulinier, P. (2012). L’alternance : au-delà du discours. Education Permanente, N°190.
Schneider, J., Tilman, F., Durand, M., Clénet, J., Mayen, P., Masson, C…. Triby, E. (2012). L’alternance : du discours à l’épreuve. Education Permanente, N°193.
Zaouani-Denoux, S. (2011). La formation en alternance : Effectuation, itinéraire et construction de soi. Revue Savoirs, 26, pp.61-83.