527 - Une langue étrangère obligatoire dans les masters « enseignement » - pour quoi faire ? (Le cas des futurs professeurs des écoles.)

Jeanny Prat
Site IUFM de l'Ain, Université Lyon1, France

 

Mots-clés : formation initiale des enseignants, langue étrangère, rapport au savoir, situations professionnelles, identité professionnelle.

 

Depuis l’introduction de l’apprentissage-enseignement d’une langue(-culture) étrangère dans l’enseignement élémentaire en France (1989), les enseignants du primaire répugnent à assurer cet enseignement. Intriguée par leur leitmotiv « je ne parle pas [l’anglais], donc je ne peux pas l’enseigner », nous avons mené en juin 2005 une recherche qualitative sur leur rapport au savoir (Beillerot, Blanchard-Laville, Mosconi, 1996 ; Charlot, 1997) auprès d’un échantillon représentatif de 8 professeurs des écoles stagiaires lors de quatre entretiens semi-directifs par paires (Prat, 2008, 2010).

Cette recherche ayant mis en lumière les conséquences d’une confusion entre performance personnelle et compétence professionnelle sur une identité professionnelle en tout début de construction, nous nous sommes appuyée sur ses principaux résultats pour élaborer, lors de la récente réforme (2009) de la formation initiale des enseignants dite de la mastérisation, un parcours de formation sur deux ans. Tenant conjointement dès le M1, tels des rênes, les deux dimensions, « langue » et « didactique », ce parcours professionnalisant vise à faire évoluer les représentations (Jodelet, 2002) d’une langue étrangère (LE) chez les étudiants futurs professeurs des écoles, à les faire passer d’une vision de LE comme « communication et culture générales » à celle de « communication et culture professionnelles » (Prat, 2010, 2011a), où « professionnel » signifie « dans le contexte de l’école primaire » (principalement enseigner une langue-culture étrangère et établir des partenariats européens).

La communication proposée présentera rapidement les objectifs et la structure de ce parcours professionnalisant (Prat, 2011b, 2011c) puis se centrera sur l’analyse de contenu d’un corpus de 119 écrits réflexifs sur les apprentissages réalisés, produits comme partie de l’évaluation de la dimension « langue » du semestre 3 (2010-2013). Nous tenterons de déterminer à quel point ces étudiants futurs enseignants de primaire ont commencé de se construire une identité professionnelle (Paquay, Altet, Charlier, Perrenoud, 2001) en examinant leur degré de compréhension de ce nouveau parcours de formation, l’évolution de leur conception d’une LE et de son apprentissage, la façon dont ils voient leur futur métier d’enseignant ayant à conduire entre autres apprentissages ceux d’une langue-culture étrangère.

Les premiers résultats semblent confirmer l’hypothèse selon laquelle vivre une expérience active d’« apprenant/utilisateur » en contextes professionnels simulés (jeux de rôles) peut faire naître chez ces étudiants une vision nouvelle de la langue étrangère et permettre la reconstruction d’une estime de soi abîmée dans ce champ disciplinaire, tout en les aidant à passer d’un rapport personnel au savoir LE en termes de performance personnelle à un rapport professionnel à ce savoir en termes de compétence professionnelle.

 

Références bibliographiques :

Beacco J.-C. (2007). L’approche par compétences dans l’enseignement des langues – Enseigner à partir du Cadre européen commun de référence pour les langues. Paris : Didier.

Beillerot J., Blanchard-Laville C., Mosconi N. (dir.) (1996). Pour une clinique du rapport au savoir. Paris : L’Harmattan.

Blanchet P., Moore D., Asselah-Rahal S. (2008). Perspectives pour une didactique des langues contextualisée. Paris : AUF / Editions des Archives contemporaines.

Charlot B. (1997). Du rapport au savoir. Eléments pour une théorie. Paris : Anthropos.

Compétences clés pour l’éducation et la formation tout au long de la vie. Un cadre de référence européen. (2007). Luxembourg : Office des publications officielles des Communautés européennes.

Conseil de la Coopération culturelle Comité de l’éducation, Division des langues vivantes. (2000) (2001 pour l’édition française). Cadre européen commun de référence pour les langues : apprendre, enseigner, évaluer. Strasbourg, Conseil de l’Europe /Les Éditions Didier, Paris.

Jodelet D. (dir.) (2002). Les représentations sociales (7è édition). Paris : PUF.

Paquay L., Altet M., Charlier E., Perrenoud P. (2001). Former des enseignants professionnels. Quelles stratégies ? Quelles compétences ? (3è édition). Paris, Bruxelles : De Boeck.

Prat J. (2012) “Right from the Start - A New Vision of Foreign Language Learning/Teaching for Primary Student-Teachers at Master Level”. Communication, 37th Annual Conference of the Association for Teacher Education in Europe, Eskisehir, Turkey, 25-29 August 2012.

Prat J. (2011c). « Les langues-cultures dans le Master MESFC : une levée progressive des représentations-obstacles. » Les Langues modernes, 3/2011 : « La formation des enseignants du premier degré » (septembre 2011). En ligne.

Prat J. (2011b). « Le cas des étudiants dans les (nouveaux) Masters « Enseignement » : dispositif de formation et modalités d’évaluation en langue étrangère (compte-rendu d’expérience). » Communication au Colloque international Apprendre les langues à l’université au XXIième siècle, UPMC Sorbonne Universités, DILTEC (Didactique des langues, des Textes et des Cultures) Groupe Tâches et dispositifs. 9 juin 2011.

Prat J. (2011a). « « Même pas peur » - pourquoi et comment les professeurs des écoles stagiaires se voient-ils (in-)capables d’enseigner ? » Communication au Colloque international Le travail enseignant au XXIè siècle. Perspectives croisées : didactiques et didactique professionnelle. INRP, Lyon, 18 mars 2011. Actes en ligne. <http://www.inrp.fr/archives/colloques/travail-enseignant/contrib/97.htm>

Prat J. (2010b). « De performance personnelle à compétence professionnelle, quelle nécessaire évolution de la représentation (personnelle, institutionnelle) de « langue étrangère » pour la formation initiale des futurs professeurs des écoles ? » Communication au Congrès international AREF 2010, Université de Genève, 14 septembre 2010. Actes en ligne.
https://plone2.unige.ch/aref2010/communications-orales/premiers-auteurs-...

Prat J. (2010a). Why do Primary School Teachers Find it Difficult to Teach Foreign Languages ? Current Trends in SLA Research and Language Teaching (p. 551-554). (Acts of the 6th International ELT Research Conference, Selçuk-Izmir, Turkey, 14-16 May 2010), Teacher Training and Education (13).

Prat J. (2008). Le rapport au savoir « langue étrangère » des professeurs des écoles stagiaires - Profils et représentations. Mémoire de Master 2 Recherche en Sciences de l’Education, Université Lumière Lyon 2.