524 - L’enseignement de la thermodynamique chimique à l’Université marocaine : obstacles et axes d’amélioration

TAMANI SOUMIA

 Laboratoire de chimie physique des matériaux Université Hassan II-Mohammedia Casablanca Maroc

 

MOUTAABBID MOHAMMED

Laboratoire de chimie physique des matériaux Université Hassan II-Mohammedia Casablanca Maroc

 

RADID Mohamed  

Laboratoire de chimie physique des matériaux Université Hassan II-Mohammedia Casablanca Maroc

 

Mots clés : Enseignement-apprentissage, thermodynamique, difficultés d’apprentissage.

 

L’enseignement de la thermodynamique constitue une source de difficulté pour la majorité des étudiants au premier cycle universitaire Marocain; cela est du d’une part à la nature de la discipline et d’une autre part à l’ absence presque totale de toute notion liée à la thermodynamique dans l’enseignement secondaire. L’objectif de ce travail est d’étudier les causes de ces difficultés et de proposer des pistes d’amélioration de l'enseignement de la thermodynamique chimique pour faire face à ces difficultés. Dans cette vision, nous avons effectué dans une première étape une analyse du programme de la thermochimie enseignée dans la faculté des sciences Ben M’Sik. Par la suite, nous avons effectué une enquête qui contient des questions fermées avec justification de réponses auprès des enseignants et des étudiants de la faculté de sciences Ben M’Sik. Suite à cette étude diagnostique, on note que : - les objectifs des cours ne sont pas définis, - la méthodologie de l’enseignement est très passive et ne favorise pas la participation de l’apprenant en situation d’écoute, - les étudiants rencontrent de sérieuses difficultés à maîtriser les notions de base, et jugent la discipline rébarbative. des axes d’amélioration seraient possibles et permettraient inéluctablement de résoudre progressivement cette problématique pour un enseignement actif plus efficace en insistant sur: - l’amélioration du contenu des programmes ; - l’amélioration du langage utilisé dans l’enseignement de la chimie en général; - l’orientation de l’enseignement de la chimie vers une démarche expérimentale ;

 

Références bibliographiques :

1. Nakhleh, M.B. (1992). Why some students don’t learn chemistry. Journal of Chemical Education. Vol.69, (3), 191-196.

2. Wright, P; G.(1981) Contre l’enseignement de la thermodynamique au lycée. In Cartmell, E. Eds, Tendances nouvelles de l’enseignement de la chimie. Paris Unesco volume V, 222-225.

 3. Rozier, S and Viennot, L. (1991). Students’ reasonings in thermodynamics. International Journal of Science Education, 13(2), 159-170.

4. Kesidou, S. and Duit, R. (1993). « students’conceptions of the second law of thermodynamics – an introduction study », J. Rec. Sci. Teach, 30, 85-106.

5. R. Barlet et G. Mastrot. (2000). « L'algorithmisation-refuge, obstacle à la conceptualisation L'exemple de la thermochimie en 1er cycle universitaire ». Didaskalia, 17, 123-159.