464 - Analyse des pratiques d’enseignement-apprentissage de l’éducation physique et sportive par des étudiants stagiaires de Licence 3 STAPS

Mathilde MUSARD

ELLIADD, Université de Franche Comté, FRANCE

 

Fabienne BRIERE

CIRCEFT, Université de Paris 12, FRANCE

 

Mots clés : Professionnalité enseignante, analyse des pratiques, éducation physique et sportive, théorie de l’action conjointe en didactique

 

Cette recherche vise à décrire et comprendre comment les étudiants stagiaires (ES) de Licence 3 STAPS mention Education Motricité analysent leur propre intervention au cours d’un stage dans le second degré. La professionnalité enseignante est considérée comme un processus complexe, qui met en jeu des composantes institutionnelles, organisationnelles, contextuelles et des composantes plus subjectives, liées à l’engagement dans la pratique d’un métier (Roux-Perez, 2011). L’approche didactique comparatiste nous invite à nous centrer sur les différentes manières dont les ES construisent et gèrent le jeu conjoint avec les élèves lors de différents moments significatifs (Sensevy, 2011). Nous nous focalisons sur la réflexion sur l’action des stagiaires, considérant que le langage, pris dans sa fonction pragmatique (Alin, 2010), est indissociable de son contexte, des pratiques et des usages qui font la langue et permet d’accéder en partie au monde construit par le sujet en questionnant l’expérience vécue.

Le suivi de quatre étudiants stagiaires volontaires équipés d’un micro-cravate permet de recueillir : a) des données d’observation issues d’enregistrements de deux leçons consécutives en cours de cycle dans différentes activités physiques sportives et artistiques(basket-ball, natation, escalade et gymnastique) ; b) des données d’entretiens semi-directifs ante-cycle visant à caractériser les intentions didactiques des ES ; c) des entretiens de type auto-confrontation simple, permettant de saisir le sens que les ES attribuent aux séquences d’enseignement/apprentissage, mais aussi les différentes modalités d’analyse réflexive.

Les résultats montrent que les stagiaires s’orientent vers des points d’appui diversifiés pour analyser les séquences d’enseignement-apprentissage. L’analyse fine de ces études de cas met en évidence différentes modalités d’analyse réflexives, selon deux tendances décrites par Grostéphan (2010) lors de la formation continue des enseignants d’EPS : expliquer et justifier ses choix en affirmant des principes et sans prendre en compte ce qui s’est effectivement passé pendant la situation d’apprentissage versus valider empiriquement les choix didactiques à partir de l’analyse des conduites effectives des élèves. Plusieurs dynamiques d’affrontement, de résistance, et d’innovation interagissent dans le processus de construction de la professionnalité enseignante. La variable activité enseignée joue un rôle déterminant dans l’analyse réflexive, selon que les ES sont spécialistes ou non de cette activité. Cette recherche pose plusieurs questions relatives à la formation des enseignants : comment aider les ES à tisser des liens entre des expériences diverses pour construire une trajectoire cohérente ? Comment les aider à se mettre à distance de leur propre théorie d’action et à prendre en compte les points de vue de leurs pairs ?

 

Références bibliographiques :

Alin, C. (2010). La Geste Formation - Gestes professionnels et Analyse des pratiques. Paris : L’Harmattan.

Grosstephan, V. (2010). Développement professionnel d'enseignants d'EPS : processus et effets dans le cadre d'un dispositif de formation continue associant praticiens et chercheur. Thèse de doctorat. IUFM Champagne Ardenne, Reims, France. Récupéré sur : http://ebureau.univ-reims.fr/slide/files/quotas/SCD/theses/droit_lettres....

Roux-Perez, T. (2011). La professionnalité enseignante. Rennes : PUR.

Sensevy, G. (2011). Le sens du savoir. Bruxelles : De Boeck.