459 - La motivation à l’activité pédagogique d’enseignants du supérieur : une première analyse auprès d’enseignants d’IUT.

Florence Cassignol

Bertrand et Jacqueline Paquiot-Papet

 

Mots clés : Enseignement universitaire - IUT - enseignants du supérieur - motivation intrinsèque - motivation extrinsèque

 

L’intérêt pour la question de la motivation au travail est récente. La plupart des études sur la motivation se sont principalement attachées à recenser l’ensemble de ses déterminants et de ses conséquences dans différents secteurs et notamment dans le secteur de l’éducation auprès d’enseignants (primaire et secondaire), d’étudiants… (Carré, 2004, Lieury & Fenouillet, 2006…). Malgré une pluralité de définitions de ce concept, il existe un consensus pour considérer que la motivation constitue la force interne ou externe qui déclenche le comportement, l’oriente, lui donne son intensité et enfin amène sa persistance dans le temps (Vallerand et Thill, 1993). Parmi diverses théories de la motivation, celle de l’autodétermination (Deci et Ryan, 1985, Ryan et Deci, 2000) sur laquelle nous nous appuyons, présente la particularité de distinguer la motivation intrinsèque (MI) qui renvoie aux activités effectuées pour le plaisir et la satisfaction liée à son accomplissement, de la motivation extrinsèque (ME) qui renvoie aux activités réalisées pour des mobiles externes à l’activité elle-même (obtenir des récompenses, éviter des punitions). Force est de constater que peu d’études se sont à ce jour intéressées à la motivation des enseignants de l’université. Comme l’indiquent Rege Colet et Romainville (2006),  la pratique enseignante à l’université est en cours de métamorphose. Depuis le milieu du XXème siècle, elle doit notamment faire face au processus de massification de l’enseignement supérieur et évoluer d’une logique de la connaissance (académique), vers une logique plus professionnalisante, en adéquation avec les attentes de sa société. Parallèlement, les exigences récentes en termes de recherche font de la profession d’enseignant-chercheur un enjeu important pour la reconnaissance de l’université d’appartenance. Dans ce contexte, des études ont à la fois révélé la mise en place d’initiatives prometteuses concernant des innovations pédagogiques, mais aussi un plus faible investissement des enseignants-chercheurs dans leurs activités d’enseignements au profit de leurs activités de recherche (Frenay & Paul, 2006). La question des pratiques pédagogiques (Chauvigné & Coulet, 2010) et corolairement celle de la mobilisation et de l’engagement des enseignants dans leurs activités pédagogiques sont interrogées.

Cette enquête par questionnaire menée auprès de 121 enseignants d’IUT (enseignants-chercheurs, enseignants détachés du secondaire et vacataires professionnels) vise ainsi à identifier les profils motivationnels concernant le travail en général et l’activité pédagogique de cette  population, à l’aide de l’échelle de motivation au travail de Blais, Briere, Lachance, Vallerand, & Riddle, (1993) et de l’échelle de motivation situationnelle de Guay, Vallerand & Blanchard (2000). Ces différentes populations seront comparées selon leur profil motivationnel en lien avec leur activité pédagogique.

 

Références :

Blais, Brière, Lachance, Vallerand, & Riddle, (1993). L'inventaire des motivations au travail de Blais. Revue québéquoise de psychologie, 14(3),185-215.

Carré, P. (2004). Motivation et rapport à la formation. In, P. Carré, & P. Caspar, Traité des sciences et techniques de la Formation. (pp. 279-299) Paris: Dunod.

Chauvigné, C. & Coulet, J.-C. (2010). L’approche par compétences : un nouveau paradigme pour la pédagogie universitaire ? Revue française de pédagogie, 172, 15-28.

Deci, E.L., & Ryan, R.M. (1985). Intrinsic motivation and self-determination in human behavior. New York : Plenum Press.

Frenay, M., & Paul, C. (2006). Le développement de projets pédagogiques: reflet ou source de l’engagement de l’enseignant universitaire dans ses activités d’enseignements ? In N. Rege Colet & M. Romainville, La pratique enseignante en mutation à l'université (pp. 103-127). Bruxelles : De Boeck.

Guay, F., Vallerand, R. J., & Blanchard, C. (2000). On the assessment of situational intrinsic and extrinsic motivation: The situational motivation scale. Motivation and Emotion, 24, 175-213.

Lieury, A., & Fenouillet, F., (2006). Motivation et réussite scolaire,  Dunod : Paris.

Rege Colet, N., Romainville, M. (2006). La pratique enseignante en mutation à l'université. Bruxelles : De Boeck.

Ryan, R., Deci, E. (2000). Intrinsic and extrinsic motivations : classic definitions and new directions. Contemporary Educational Psychology, 25, 54-67.

Vallerand, R.-J., & Thill, E. (1993). Introduction à la psychologie de la motivation. Québec : Vigot.

 

Références bibliographiques des auteurs :

Cassignol-Bertrand, F., Baldet, S., Louche, C., & Papet, J. (2006). Norme de motivation intrinsèque et utilité sociale : recherches dans le champs organisationnel. Psychologie du Travail et des Organisations, 12, 339-349.

Cassignol-Bertrand, F., François, P.H., & Louche, C. (2011). Approche normative de la motivation et évaluation. In S. Laberon, Psychologie et recrutement (pp. 199-218). Bruxelles : De Boeck.

Paquiot-Papet, J. (soumis). Les dispositifs d’alternance, comme moteurs de la motivation chez des apprenants de l’enseignement supérieur.