458 - La pratique de l’enseignement supérieur : pourquoi innover ?

Anne Mai WALDER
Université de Montréal, Canada

 

Francisco A. LOIOLA
Université de Montréal, Canada

 

Mots clés : Innovation pédagogique, culture disciplinaire, SoTL

 

Cette communication expose des résultats issus d’une recherche qualitative intitulée Innovations pédagogiques et culture disciplinaire en enseignement supérieur. Nous entendons par innovation pédagogique tout enseignement dispensé de manières différentes de la pratique traditionnelle et estimons qu’elle s’apparente à toute action nouvelle visant à l’amélioration de l’apprentissage des étudiants.

La qualité de l’enseignement supérieur, l’accessibilité aux études supérieures, la gouvernance et le financement des universités ainsi que leur contribution et celle de la recherche au développement des pays sont des thèmes récurrents et communs à nombre de nations dans le monde. Nous observons aujourd’hui une université fragilisée et déstabilisée, partagée entre ses formes, ses pratiques organisationnelles traditionalistes et les nombreuses pressions subies qui la forcent au changement (Baillargeon, 2011 ; Côté et Allahar 2007, 2011 ; Kelly et Carey, 2011). Un changement effectif, souhaité par les acteurs politiques et guidé par le monde scientifique qui implique des réflexions, de la créativité, de l’innovation et des projets pilotes (Carey, 2011) qui seront l’objet d’études de notre présent puis peut-être les pratiques exemplaires de demain. L’université s’oriente aujourd’hui vers un enseignement centré sur l’étudiant qui présuppose une innovation organisationnelle et pédagogique afin d’atteindre le changement effectif recherché. Ainsi, ces innovations sont au centre des préoccupations de tous les acteurs de l’enseignement supérieur. À l’image de l’institution universitaire, la pratique enseignante en enseignement supérieur vit une mutation qui peut accentuer la relation dichotomique entre recherche et enseignement, notamment dans les établissements centrés sur la recherche qui engendrent un déséquilibre prépondérant en défaveur de l’enseignement. Notre cadre conceptuel s’articule autour des innovations pédagogiques (Béchard et Pelletier, 2001 ; Cros, 2007 ; Hannan et Silver, 2000 ; Falchikov, 1993). Nous adhérons à la notion de « l’expertise dans l’enseignement » (Rege Colet et Berthiaume, 2009) connu sous le nom anglophone de « Scholarship of Teaching and Learning (SoTL) » (Boyer, 1990) qui se développe dans un contexte de culture de discipline au sein de laquelle il est appliqué (McKinney, 2013 ; Healy, 2000). Ainsi l’existence des cultures disciplinaires au sein des universités (Kreber, 2009 ; Donald, 2002 ; Dressel et Mayhew, 1974 ; Becher, 1989) est un phénomène qui influence et guide notre recherche.

La collecte de données s’est effectuée au printemps 2012 en deux phases auprès de professeurs adjoints, agrégés et titulaires, tous lauréats du Prix d’excellence en enseignement de l’Université de Montréal. La première phase comporte trente-deux entrevues individuelles semi-structurées et la seconde un entretien de groupe. L’analyse des données s’est opérée par théorisation ancrée utilisée comme un « processus » (Paillé, 1994, p. 149) d’analyse avec pour objectif d’approfondir l’objet de notre recherche au-delà de la simple analyse descriptive sans pour autant se prévaloir d’une théorisation avancée.

Malgré les contraintes et pressions que subissent les professeurs au quotidien, nous explorons la dynamique qui leur permet de s’investir dans de nombreux projets d’innovations pédagogiques. Nous tentons ici de l’appréhender dans le contexte d'une université fortement engagée en recherche.

 

Bibliographie :

Baillargeon, N. (2011). Je ne suis pas une PME. Plaidoyer pour une université publique. Collection Essai Libre, Montréal, Poètes de Brousse.

Béchard, J-P. et Pelletier, P. (2001). Développement des innovations pédagogiques en milieu universitaire : cas d’apprentissage organisationnel . Dans Nouveaux espaces de développement professionnel et organisationnel, neuvième chapitre, édition du CRP : Université de Sherbrooke. N°133, p. 131-149.

Becher, T. (1989). Academic tribes and territories. Intellectual enquiry and the culture of disciplines. Buckingham and Bristol, The Society for Research into Higher Education & Open University Press.

Boyer, E. (1990). Scholarship reconsidered: priorities of the professoriate. Princeton, Princeton University Press.

Côté, J. E. et Allahar, A. L. (2011). Lowering Higher Education: The Rise of Corporate Universities and the Fall of Liberal Education. Toronto, University of Toronto Press.

Cros, F. (2007). L’agir innovationnel: entre créativité et formation. Bruxelles, De Boeck.

Falchikov, N. (1993). Attitudes and Values of Lecturing Staff: Tradition, Innovation and change. Higher Education. N° 25, 487-510.

Hannan, A. et Silver, H. (2000). Innovating in Higher Education: teaching, learning, and institutional culture. Buckgham: Society for Research into Higher Education and the Open University Press.

Healey, M. (2000). Developing the Scholarship of Teaching in Higher Education: a discipline-based approach. Higher Education Research & Development. N°19:2, 169-189.

Kreber, C. (2009). The University and its Disciplines, Teaching and Learning Within and Beyond Disciplinary Boundaries. New York, NY : Routledge.

Loiola, F. A. et Lira, M. L. (2012). El lugar de la enseñanza en el contexto de la universidades fuertemente dedicadas à la investigación. Dans Barona, -C, Loiola, F., Garcia, O. et Lessard, C. (dir.), La profesionalización de la enseñanza en México y en Quebec, México, Juan Pablos Editor, 23-43.

Loiola, F. A. et Lira, M.L. (2010). La noción de erudición de la enseñanza como concepción normativa y de reconocimiento de la importancia de la practica de enseñanza en la universidad. Una breve revisión de literatura. Dans Barona, C. et Loiola, F. (dir.), Innovaciones en pedagogía universitaria : estudios de caso en México y en Québec, Montréal, CRIFPE, 191-216.

McKinney, K. (2013). The Scholarship of Teaching and Learning in and across the disciplines. Bloomington: Indiana University Press.

Rege Colet, N. et Berthiaume, D. (2009). Savoir ou être ? Savoirs et identités professionnels chez les enseignants universitaires. Dans Hofstetter Rita & Schneuwly Bernard (dir.). Savoirs en transformation : au coeur des professions de l’enseignement et de la formation. Bruxelles, De Boeck.

Wildavsky, B., Kelly, A. et  Carey, K. (2011). Reinventing higher education: The Promise of Innovation. Cambridge : Harvard Education Press.