450 - Formation des enseignants dans un contexte de Changement socio-historique : résolution de problèmes pédagogiques basée sur la construction de Bandes Dessinées à l’aide d’un logiciel

Nadja Acioly-Régnier

IUFM Université Lyon 1 - Laboratoire "Santé, Individu, Société" EAM-HCL-SIS 4128 Université de Lyon

 

Mots-clés : formation des maîtres, conceptualisation, bande-dessinée, pédagogie universitaire, didactique professionnelle.

 

Les modifications récentes observées en France dans les processus de formation des enseignants conduisent à des adaptations dans les formes d’enseignement-apprentissage intégrant des outils culturels contemporains pour la construction de compétences professionnelles et de l’identité enseignante. Cette communication s’inscrit dans la perspective socio-historique du psychisme et plus particulièrement dans la théorie des champs conceptuels de Gérard Vergnaud, où une situation ne peut pas être comprise par une seule concept ou champ disciplinaire. Nous nous situons dans un carrefour de disciplines scientifiques requérant des approches méthodologiques combinées parfois difficiles à gérer, mais indispensables à la compréhension de notre objet d’étude dans leur complexité. Nous visons à étudier un dispositif de formation des enseignants proposé dans le but de créer ou d’élargir les schèmes d’analyse des étudiants dans leur compréhension des situations pédagogiques. Ce dispositif de formation a pour but d’utiliser plusieurs modalités de résolution de problèmes pédagogiques, soit par la nature du travail (individuel et en groupe ; en présentiel ou de façon virtuelle) soit par les représentations mises en œuvre pour les résoudre (avec des récits ; des Bandes Dessinées). Nous nous plaçons dans la continuité de l’analyse du rôle de l’image dans la construction de la conceptualisation du réel, mais cette-fois-ci par le biais d’un outil informatique replacé dans le cadre théorique de la médiation instrumentale élargie et des concepts d’instrumentation et d’instrumentalisation. Nous avons travaillé avec un groupe de 14 étudiant-e-s de Master 1 Métiers de l’enseignement en sciences de l’éducation et visant le concours de professeur des écoles et avec un groupe de 36 étudiant-e-s de master 2 visant le concours de CAPES en Mathématiques. Notre travail empirique porte sur l’analyse de données de deux types de traces issues de récits et de bandes dessinées, pour rendre compte des situations pédagogiques qui ont interpellé ces étudiant-e-s en situation de stages. Les deux formes de registres sémiotiques ne font pas appel aux mêmes processus psychiques et révèlent des spécificités utiles aux processus de formation. Dans le cas particulier de la BD, construite à l’aide d’un logiciel dédié (Pixton), nous avons pu identifier l’impact d’un outil culturel dans l’élargissement des processus d’analyse des étudiant-e-s en formation. Les données permettent de mettre en évidence qu’un instrument technique ne se transforme pas en instrument psychologique de façon automatique, et que pour cela il faut prendre en considération les schèmes associés. La plasticité des images données par les logiciels dédiés à la construction des BD ont permis de situer le rôle des représentations métaphoriques dans la construction de la pensée, de la conceptualisation du réel, dans des situations de résolution de problèmes et de chemins différents, que ceux de la narration.

 

Références bibliographiques :

GROENSTEEN, T. (2011) Bande dessinée et narration. Système de la bande dessinée. Vol. 2. Collection Formes sémiotiques. Paris : PUF.

RABARDEL, P. (1995), Les hommes et les technologies. Approche cognitive des instruments contemporains, Paris : Armand Colin.

VERGNAUD, G. (2007) Perspectives. In Merri, M. (coord.) Activité humaine et conceptualisation : questions à Gérard Vergnaud. Collection Questions d’éducation. Toulouse : Presses Universitaires du Mirail. (pp. 381-384)