448 - Stratégies d'acculturation des étudiants chinois en France - une étude exploratoire dans une approche interculturelle

Hui-Jing SUN

Laboratoire "Santé, Individu, Société" EAM-SIS-HCL 4128, Université Lumière Lyon 2

 

Mots-clés :  éducation interculturelle, acculturation, étudiants chinois, stratégies d’intégration

 

Ce travail s’inscrit dans le domaine de l’éducation, mais aussi dans la sphère de la psychologie interculturelle où les variables culturelles, comme « culture, cognition et affectivité » (Acioly-Régnier, 2010) sont prises en compte. Le sujet de cette recherche concerne justement ces étudiants qui font leurs études à Lyon. Eloignés du pays natal, ces étudiants doivent s’adapter à un nouvel environnement. C’est bien dans ce processus d’adaptation cognitive, affective et sociale, que leur identité connait progressivement des changements prévisibles ou non. Face à la complexité de ces phénomènes, nous avons utilisé une méthode relevant du cross-fertilization par des questionnaires, la création de BD et des entretiens d’auto-confrontation pour l’identification des obstacles rencontrés et des stratégies mises en place. Les premiers résultats montrent que du fait de la difficulté à communiquer dans une langue étrangère, des différences culturelles et sociales et de la pression économique, ces étudiants ont généralement rencontré des difficultés dans leur adaptation à un système éducatif nouveau, dans la manière d’appréhender une culture différente. Une partie d’entre eux ont même eu des problèmes de santé, tant sur le plan physique que psychologique. La diversité de leurs parcours nous apporte des données nouvelles, riches et intéressantes, et nous permet de saisir notre questionnement : Les étudiants chinois en France se situent dans un contexte étranger, comment s’adaptent-t-ils ? Quelle sont les stratégies qu’ils se développent pour s’intégrer et sur un plan général s’adapter à la vie en France ? • Quelles difficultés rencontrent-ils dans leur vie académique et quotidienne ? Sont-elles communes, et lesquelles les étudiants considèrent-ils comme cruciales ? Quelle est l’influence de leurs expériences culturelles d’apprentissage dans le processus d’adaptation, non seulement académique, mais aussi socio-culturelle? Pouvons-nous apporter des propositions effectives qui permettraient de répondre à leurs attente d’apprentissage et de favoriser leur avancement d’acculturation. Toutes ces questions retiennent notre attention.

 

Références bibliographiques :

Acioly-Régnier, N.M. (2010) Culture et cognition : Domaine de recherche, champ conceptuel, cadre d'intelligibilité et objet d'étude fournissant des instruments pour conduire des analyses conceptuelles et méthodologiques en psychologie et en sciences de l'éducation. Habilitation à diriger des recherches, Université Lumière, Lyon 2, France.

Coulon, A. (1997) Le métier d'étudiant : l'entrée dans la vie universitaire. Paris : P.U.F.

Chen, X. (2004) Sojourners and "foreigners" : a study on Chinese students' international interpersonal relationships in the United States. Beijing : Science Publishing House.

Hu, Y. (2004) Le métier d'étudiant étranger : le cas des étudiants chinois non spécialistes de français en France. Thèse de doctorat, Université Paris 8, France.

Zheng, X., Berry, J. W. (1991) Psychological Adaptation of Chinese Sojourners in Canada, International Journal of Psychology, 26(4), 451-470.

Young, Y. K.(2001) Becoming intercultural, an integrative theory of communication and cross-cultural adaptation, London: Sage Publication.