444 / 0 - Réflexions épistémologiques actuelles à propos des recherches cliniques d’orientation psychanalytique en sciences de l'éducation.

 

Bernard Pechberty

EDA, Université Paris Descartes

 

Ce symposium approfondira la réflexion sur les spécificités de la démarche de recherche clinique d’orientation psychanalytique en sciences de l’éducation. Cette démarche s’inscrit dans l’histoire, depuis l’époque où Freud et ses élèves ont rencontré la question de l’éducation. La discipline universitaire des sciences de l’éducation, postérieure à celle de la psychologie clinique d’orientation psychanalytique, renoue avec ce moment fondateur pour construire une démarche de recherche sur les questions de l’éducation et de la formation. Les corpus théoriques et cliniques disponibles (articles, actes de congrès, thèses, notes d’Hdr, mémoires), mais aussi les récits de pratiques d’intervention cliniques qui y sont liés, sont désormais abondants. En témoignent les travaux des chercheurs du réseau international Cliopsy qui publie depuis 2009 une revue qualifiante et organise depuis 2003 des colloques internationaux (www.cliopsy.fr). Un des éléments communs à ces travaux est de mettre au travail le contre-transfert du chercheur (Devereux, 1967), notion qui problématise les liens inconscients de l’expérience du chercheur avec son « objet », le conduisant à revisiter et réélaborer des éléments de son histoire professionnelle, scolaire ou familiale dans l’avancée de sa recherche. Le contre-transfert agit dans le choix de l’objet de recherche comme dans les choix méthodologiques et théoriques. Ainsi les séminaires entre chercheurs expérimentés ou avec des apprentis-chercheurs exigent un accompagnement approprié pour travailler ces questions, permettre les élaborations psychiques nécessaires et susciter des réflexions sur les questions éthiques et l’écriture des résultats de ces recherches. Les trois communications de ce symposium porteront sur certaines dimensions cruciales pour ce style de recherche, utiles à transmettre pour soutenir les accompagnements nécessaires aux chercheurs cliniciens.

La première communication précisera diverses temporalités psychiques à l'œuvre dans la construction d'une recherche : celle, linéaire des contraintes universitaires, qui rencontre d'autres temporalités liées au cadre des groupes de travail, et de l'accompagnement. Les mises en sens, les compréhensions d'après-coup, les remaniements d’une recherche s'effectuant selon des modalités complexes.

La seconde communication décrira le statut de l'écriture dans une recherche clinique. L'écriture, porteuse d'enjeux psychiques et de pensée, est un témoin privilégié des liens entre le dedans et le dehors, entre la singularité d’une recherche et sa transformation vers un document public adressé à la communauté scientifique.

La troisième communication interrogera le mode de scientificité de la recherche clinique qui travaille la tension entre la singularité d'une recherche et son objectif de transmission. Elle interrogera la question des savoirs produits par l'orientation clinique et leurs rapports avec les connaissances construites avec d'autres paradigmes, dans le champ de l'éducation.