441 - L’environnement physique d’apprentissage peut-il modifier la pratique pédagogique ?

Sofiane ISSAADI

Université de Cerg-Pontoise

 

Alain JAILLET

Université de Cergy-Pontoise

 

Mots clés : espace salle de classe, environnement d'apprentissage, TIC, pratiques d'enseignement/apprentissage.

 

Notre recherche porte sur les liens entre les pratiques d’enseignement/apprentissage et l’espace de la salle de classe à haute teneur en technologies numériques. Notre approche repose sur, d’une part, les travaux de la psychologie environnementale qui ont établi des relations entre les caractéristiques de l’espace de vie et certains comportements humains (Fischer & Moles, 1981 ; Moser & Weiss, 2003); d’autre part, sur les conceptions du mouvement de l’Éducation Nouvelle, notamment celles de Montessori et de Freinet, et les travaux du constructivisme et du socioconstructivisme qui prônent un apprentissage actif et attribuent une place centrale aux interactions de l’apprenant avec son environnement, ses pairs et l’enseignant (Resweber, 2011 ; Vienneau, 2011). Plus précisément, notre travail pose la question de l’impact de la disposition spatiale sur le comportement de l’enseignant et l’activité de l’apprenant en prenant en considération les aspects structurant de l’apport des technologies. Pour étudier cette question, nous disposons, à l’instar des projets américains SCALE-UP et TEAL et européens FCL et ITEC , d’une « salle expérimentale », la plateforme TechEduLab, de l’université de Cergy-Pontoise, qui présente des caractéristiques spatiales, matérielles et architecturales particulières : mobilité du mobilier scolaire, modulabilité de l’espace pédagogique (possibilité pour un espace d’être utiliser pour plusieurs usages : présentation, débat, collaboration…etc.), forte présence de technologies numériques (ordinateurs portables, tablettes, vidéoprojecteurs, TNI nomades)…etc. L’observation filmée de cours dispensés dans cette salle constitue notre principale méthode de recherche. Notre travail consiste à concevoir des scénarios pédagogiques, alternant l’usage des technologies et des espaces ; les mettre en œuvre avec des enseignants et mesurer l’atteinte des objectifs d’apprentissage prédéfinis avec la technique du prétest-posttest. Pour chaque cours filmé, nous identifions préalablement, les connaissances et les compétences ciblées dont nous vérifierons l’état d’acquisition par des mesures des connaissances. Notre enquête est au stade de recueil de données.

 

Références bibliographiques :

Altet, M., Bru, M., & Blanchard-Laville, C. (2012). Observer les pratiques enseignantes. Paris: l’Harmattan. 
Bateson, G., & Winkin, Y. (2000). La nouvelle communication. Paris: Editions du Seuil.
Fischer, G.-N., & Moles, A. A. (1981). La psychosociologie de l’espace. Paris: Presses universitaires de France.
Goffman, E., & Kihm, A. (1973). La mise en scène de la vie quotidienne. Paris: les Éditions de minuit.
Hall, E. T., Petita, A., & Choay, F. (1978). La dimension cachée. Paris: Éd. du Seuil.
Karsenti, T., & Larose, F. (2011). TIC... Au cœur des pédagogies universitaires.
Mialaret, G. (2004). Méthodes de recherche en sciences de l’éducation. Paris: Presses universitaires de France.
Michel-Guillou, É. (2010). Les différentes facettes de l’objet en psychologie sociale: Le cabinet de curiosités. Editions L’Harmattan.
Moles, A. A., & Rohmer-Moles, E. (1996). Psychologie de l’espace (2e éd.). Casterman.
Moser, G. (2009). Psychologie environnementale : les relations homme-environnement. Bruxelles: De Boeck.
Moser, G., & Weiss, K. (2003). Espaces de vie : aspects de la relation homme-environnement. Paris: A. Colin.
Resweber, J.-P. (2011). Les pédagogies nouvelles. Paris: Presses universitaires de France.
Vienneau, R. (2011). Apprentissage et enseignement: théories et pratiques. Montréal: G. Morin.