435 - L’intégration d’une certification dans un dispositif de formation : le cas du C2I en IUT

Stéphanie Mailles-Viard-Metz
Laboratoire Praxiling - UMR 5267 CNRS & Université Montpellier 3, France

 

Chrysta Pélissier
Laboratoire Praxiling - UMR 5267 CNRS & Université Montpellier 3, France

 

Mots-Clés : Compétences, professionnalisation, certification, pédagogie universitaire, IUT

 

Notre questionnement porte sur l’intégration d’une certification dans un dispositif comme moyen d’analyse et d’évolution de l’existant. Cette recherche-action vise à observer cette intégration dans une démarche de formation en IUT coordonnée par un PPN (Programme Pédagogique National). La validation des compétences Certification Informatique et Internet (C2i niveau 1) est réalisée à travers une épreuve théorique qui fait l’objet d’une séance contrôlée en fin d’année et une épreuve pratique, qui nous intéresse ici et qui est validée à l’occasion d’un enseignement. Notre positionnement est double. D’une part, les éléments de la situation, le C2I et les programmes nationaux, sont observés en tant qu’artefacts qu’il est nécessaire de s’approprier tant pour les usagers, étudiants dans notre cas, tant pour les acteurs de la transformation (les enseignants) dans des contextes variés. Dans ce cadre, nous prenons appui sur la genèse instrumentale développée par Rabardel (1995) qui parle d’instrumentation et d’instrumentalisation. D’autre part, nous cherchons à voir si les compétences proposées par le C2I peuvent favoriser la construction de savoirs et savoir-faire propres à chaque formation. Cette validation s’effectue par une interaction sociale et ensuite par une internalisation (Hogan & Pressley, 1997) dans la zone proximale de développement (Vygotsky, 1985).

Les enseignements des Programmes Pédagogiques Nationaux des IUT sont organisés en trois catégories : des connaissances disciplinaires et des compétences métier, des connaissances et compétences « générales » et le projet professionnel personnalisé. L’intégration de la certification C2I prend donc la forme de scénarios différents en fonction de la discipline et du métier visé et des contraintes de terrain (spécificités des stages, constitution des équipes pédagogiques …). Nos analyses concernent actuellement sept secteurs professionnels : Système et réseau de communication, Mesures Physiques, Informatique, Chimie, Génie biologique, Techniques de Commercialisation, Gestion des Entreprises et des Administrations. Dans chacun de ces cas, émergent des invariants mais également des spécificités. Ces mises en œuvre nous ont permis d’identifier dans le C2I trois types de compétences : • les compétences de base : elles sont abordées dans un nombre limité de modules d’enseignement et correspondent à des pré-requis d’un ensemble de modules de formation. • Les compétences transversales professionnalisantes : ce sont les compétences dont le traitement est identique d’une formation DUT à une autre. • Les compétences transversales spécifiques : ce sont des compétences dont le traitement laisse apparaitre un domaine professionnel très particulier.

Ces premiers résultats nous guident vers des recommandations sur l’intégration du C2I dans d’autres secteurs et contextes en IUT mais également sur l’intégration d’une certification en général dans un dispositif de formation établi.

 

Références bibliographiques :

Béguin, P., & Rabardel, P. (2000). Concevoir pour les activités instrumentées. Revue d’intelligence artificielle , 14(1-2), 35–54.

Hogan, K., & Pressley, M. (1997). Scaffolding Student Learning: Instructional Approaches & Issues. Cambridge, M.A.: Brookline Books, Inc.

Mailles-Viard Metz, S., Pélissier, C. (2012). Processus d’intégration de la Certification Informatique et Internet dans les cursus de Licence Technologique et Professionnelle, Congrès de l’Agence Internationale de Pédagogie Universitaire, 14-18 mai, Trois Rivières, Canada.

Pélissier, C. & Mailles-Viard Metz, S. (2012). Le C2i en IUTs : une aide aux acteurs impliqués, revue Questions Vives, Vol 8 (18). http://questionsvives.revues.org/1018

Rabardel, P. (1995). Les hommes et les technologies : approche cognitive des instruments contemporains. Paris: Armand Colin.

Vygotsky, S. (1985). Pensée et Langage. Editions sociales.