428 - La circulation des idées pedagogiques dans la formation et les pratiques des enseignants: connexions historiques entre le Brésil et la France

Angélica Borges

FEUSP, Universidade de São Paulo, Brésil

 

Mot-clés: Formation d’enseignants, histoire de l’education

 

La demande pour des théories et pratiques éducatives étrangères qui visent à resoudre des questions et des problèmes pedagogiques est une pratique très courante parmi les éducateurs brésiliens et aussi dans les écoles de formation d´enseignants. La même chose se reproduit dans les organismes publiques responsables par les systèmes scolaires publics brésiliens, comme c’est le cas du gouvernement fédéral du Brésil qui, dans les années 1990, a institué les «Parâmetros Curriculares Nacionais» - paramètres nationaux pour les curriculum scolaires -, document qui a reçu la consultation du professeur César Coll de l’Université de Barcelone, Espagne. Néanmoins, il convient de signaler que la demande pour des idées étrangères n’est pas une pratique récent et il peut remonter, par exemple, au XIXe siècle. Dans la capitale de l’empire du Brésil, Rio de Janeiro, un instituteur a basé sa pratique sur les idées de Jean-Jacques Rapet, inspecteur de l’instruction primaire en France. Cet instituteur a elaboré un plan d’enseignement fondé sur le «Cours d’études des écoles primaires publiques sous la direction de Mr. J.J. Rapet» et, lorsque il a été nommé directeur des écoles municipales, a adopté ce plan d’enseignement dans les établissements qui étaient sous sa direction. Ces écolés ont gagné un prix dans l’Exposition Universelle de 1876. Une approche historique de la circulation des idées pedagogiques entre le Brésil et d’autres pays peut aider a comprendre comment se passe l’appropriation de théories et de pratiques scolaires étrangères par des instituteurs et des écoles brésiliens et comment cette appropriation interfère sur les savoirs qui font partie des institutions de formation d`enseignants, ainsi que les cours de formation continue pour ceux qui exercent dejá leur métier. Donc, cette communication vise à présenter une analyse de l’appropriation des idées françaises par des instituteurs brésiliens qui ont travaillé dans la capitale de l’empire au XIXe siècle; examiner la discussion produite autour de ce fait par la presse et les conférences pédagogiques; et faire un contraste avec les savoirs pedagogiques enseignées à «l’Escola Normal da Corte» – École de formation des instituteurs de la Cour – avec la finalité de comprendre les effets du débat autour de l’adoption des idées étrangères, surtout les françaises, dans le curriculum de cette école de formation d´instituteurs. Les sources utilisées dans cette étude sont des documents relatifs au XIXe siècle comme les rapports officiels de l’Inspection Générale de l’Instruction Primaire et Secondaire de la Cour; des rapports des Ministres de l’empire du Brésil; des documents manuscrits sur l’instruction dans la Cour trouvée dans l’Arquivo Geral da Cidade do Rio de Janeiro; et des journaux pedagogiques. Les réflexions sont basées sur les conceptions de histoires connectées de Gruzinski (2001), de construire des comparables de Detienne (2001) et de jeux d’echelles de Jacques Revel (1998).

 

Références Bibliographiques:

DETIENNE, Marcel. (2004). Comparar o incomparável. São Paulo: Ideias e Letras.

GRUZINSKI, Serge (2001). Os mundos misturados da monarquia católica e outras connected histories. Topoi, Rio de Janeiro, pp. 175-195.

REVEL, Jacques. (1998). Jogos de escalas: a experiência da microanálise. Rio de Janeiro: Editora Fundação Getulio Vargas.

UEKANE, Marina Natsume (2008). «Instrutores da Milícia cidadã»: A Escola Normal da Corte e a formação de professores primários (1854-1889). Dissertação de Mestrado não-publicada, Faculdade de Educação, Universidade do Estado do Rio de Janeiro, Rio de Janeiro.

VIDAL, Diana (2005). Culturas escolares: estudo sobre práticas de leitura e escrita na escola pública primária (Brasil e França, final do século XIX). Campinas: Autores Associados.