407 - Approche par compétences dans l’enseignement supérieur : implémentation et résultats

Geneviève Halleux

Annick Fraselle

Isabelle Vansteenkiste

Haute Ecole Léonard de Vinci, Institut d’Enseignement Supérieur Parnasse-Deux Alice, Belgique

 

Mots clés : Enseignement supérieur, Approche par compétences, Acquis d’apprentissage, opérationnalisation, résultats

 

En 2007, l’équipe de direction de l’Institut Parnasse-Deux Alice s’est engagée dans l’approche par compétences. Elle entrevoit trois opportunités : poursuivre les projets d’intégration et de décloisonnement entre les disciplines, travailler la cohérence de la formation et favoriser l’alignement pédagogique (Lebrun, 2005). Cette réforme mobilise 200 enseignants de 6 formations professionnalisantes (paramédicales, pédagogique et sociale). A toutes les étapes, les enseignants des cours généraux et des cours professionnels seront associés au processus.

Afin de guider le changement, une équipe de pilotage est créée, elle bénéficie de l’accompagnement méthodologique d’un réseau de pratiques regroupant des hautes écoles du réseau libre de la Fédération Wallonie Bruxelles de Belgique. Pour aborder la complexité de l’approche par compétences et l’articuler avec le concret, la réforme passe par l’écriture des acquis d’apprentissage (Roegiers & al, 2012).  L’hypothèse est que l’acquis d’apprentissage, s’il est projeté sur l’évaluation, peut « constituer un pont constructif entre les processus d’apprentissage des étudiants (qui sont la finalité de la formation) et les processus d’enseignement (qui en sont le moyen) » (Allal, L., 2013, p.24).  La communication porte sur la mise en pratique de l’approche par compétences, sur les effets observables de la réforme (enseignement, fiche de cours, programme, calendrier académique), sur la posture des enseignants engagés dans le changement (questionnaire auprès de 55 enseignants) (Desjardins & al, 2010), sur les conditions de déploiement (Bédard & Béchard, 2009), les moyens utilisés par l’équipe de pilotage,  les risques perçus et sur quelques perspectives.

 

Références bibliographiques :

Allal, L. (2013). Evaluation : un pont entre enseignement et apprentissage à l’université. In M., ROMAINVILLE, R., GOASDOUE & M., VANTOUROUT, (dir.). Evaluation et enseignement supérieur. (p.21-40). Bruxelles : De Boeck Supérieur

Bédard, D.  & Béchard, J.-P. (2009). Innover dans l’enseignement supérieur. Paris : PUF

Cahiers pédagogiques (2011). Quelle pédagogie dans le supérieur. (Dossier, Hors-série numérique). 25. En ligne: http://www.cahiers-pedagogiques.com/, consulté le 20 mai 2013

Deschryver, N., Charlier, B. &  Fürbringer J.M. (2011). Le projet de développement des plans d’étude à la Section de Génie Mécanique de l’EPFL. In B., DE LIÈVRE, A., BRAUN & W., LAHAYE, (Eds). Revue Education & Formation, Développer et évaluer des compétences dans l’enseignement supérieur : réflexions et pratiques. p.57-68. e-296

Desjardins, J., Altet, M., Étienne, R., Paquay, L.,  & Perrenoud, P. (2010), La formation des enseignants: entre recherche de cohérence et refus de la pensée unique. Bruxelles : De Boeck Université

Lebrun, M. (2005). e-learning pour enseigner et apprendre. Louvain-la-Neuve: Academia-Bruylant

Roegiers X., Miled M., Ratziu I., Letor C., Etienne R., Hubert G., & Dali M., (2012). Quelles réformes pédagogiques pour l'enseignement supérieur ? Placer l'efficacité au service de l'humanisme. ( 1e éd.). Bruxelles : De Boeck Université