402 - Comment les réseaux sociaux participent-ils de l’autonomisation de l’adolescent ?

Bacha Joelle

EMA, Université de Cergy Pontoise, France

Jaillet Alain

EMA, Université de Cergy Ponstoise, France

 

Mot-clés: réseaux sociaux - autonomie - adolescence

 

Depuis une quarantaine d’années, le monde connait une révolution numérique qui envahit notre vie quotidienne marquant de nouvelles tendances éducatives et sociétales. Les réseaux sociaux font partie des nouveaux usages d’Internet en plein essor, connaissant un grand succès auprès des adolescents, pour qui les relations amicales et l’appartenance à une groupe de pairs jouent un rôle central au niveau du développement social (Claes, 1995 ; Hayez, 2007). De récentes études soulignent l’aisance avec laquelle les adolescents ont tracé leur territoire sur ces nouveaux espaces qui s’offriraient à eux comme une nouvelle opportunité d’entreprendre des expériences individuelles ou groupales, en dehors de la sphère familiale. (Metton, 2004 ;Martin, 2000 ). S’appuyant sur ce constat, notre travail aborde les réseaux sociaux en tant que nouvelle composante de l’éducation informelle influant sur le développement social de l’adolescent et plus particulièrement, sur leur accès à l’autonomie.

Pour étudier cette influence, nous avons analysé des situations de communication déployées dans certains usages des réseaux sociaux engageant leurs compétences d’autonomie. Notre cadre théorique fait référence à la conceptualisation de l’autonomie selon une approche psychosociale, développée par Greenberger (1982, 1984) et reprise par Deslandes (2005, 2007) qui définissent trois composantes de l’autonomie, personnelle, affective, et sociale. La dimension des réseaux sociaux, quant à elle, a été circonscrite dans le cadre de la classification des médias sociaux établie par Kietzmann et al.(2011) en sept fonctionnalités, l’identité, les conversations, le partage, la présence, les relations, la réputation et les groupes.

Notre enquête s’est déroulée en deux étapes : Une observation descriptive de trois réseaux sociaux et un questionnaire administré à 255 adolescents. Notre analyse nous a conduits à établir des liens entre les attitudes et comportements des adolescents, en rapport avec leur utilisation des sept fonctionnalités structurantes des réseaux sociaux, et ceux liés aux trois dimensions de l’autonomie.

Nos résultats mettent en évidence l’importante accordée au développement des relations amicales en ligne, qui reflètent une forme de solidarité de groupe œuvrant dans le sens d’une co valorisation des pairs.

Une différence au niveau de la posture et de l’intention des adolescents est constatée d’une part, entre leurs discussions anonymes sur les forums, qui révèlent la fragilité de la perception de la valeur de soi et de son image en construction, et les échanges reposant sur l’identité civile, d’autre part, où par exemple, la publication massive d’autoportraits sublimés, accompagnés systématiquement de feedbacks valorisants, les confortent dans leur besoin d’être appréciés. L’éducation familiale ne favorisant pas suffisamment la liberté d’expression et n’étant pas toujours dirigée dans une optique de renforcement de l’estime de soi, les adolescents s’exposent dans des espaces sécurisants, loin du regard des parents, d’une façon plus ou moins transparente, se prêtant à une forme d’exhibitionnisme contrôlé, dans une dynamique de co-construction identitaire.

 

Références bibliographiques :

Greenberger, E. (1984). Defining psychosocial maturity in adolescence, in P.Karoly and J.J Steffen (dir) (Adolescent Behavior Disorder : Foundations and contemporary Concerns.). Lexington.

Hayez J.Y (2007) La destructivité chez l’enfant et l’adolescent : clinique et accompagnement, Dunod, 2e édition

Kietzmann, Hermkens, McCarthy et Bruno S. (2011). Social media? Get serious! Understanding the functional building blocks of social media . Business Horizons, vol. 54, n° 3, p. 241-251.

Martin, O. (2004). L’internet des 10-20 ans, une ressource pour une communication autonome. La découverte, Réseaux, (123), 25 à 58.

Pharabod, A-S (2004) Territoires et seuils de l'intimité familiale , Réseaux 1/2004 (n° 123), p. 85-117.

Metton, C. (2004). Le rôle des dispositifs de communication mobiles dans la sociabilité des collégiens, Doctoriales du GDR TIC& Société, EHESS, 28-29 janvier 2004.