*377 - Vers une nouvelle gouvernance des Services Territoriaux Éducatif en Milieu Ouvert (STEMO) de la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ)

En l'absence de dépôt de l'auteur, voici le projet déposé avant expertise.

 

DEROBERT Amélie

ECP, Université Lyon II

 

Mot-clés: action éducative, milieu ouvert, justice, gouvernance, délinquance des mineurs

 

Depuis 2000, de nouvelles dispositions législatives et réglementaires modifient l’organisation fonctionnelle et territoriale de la PJJ. Cela entraînent un changement dans la politique éducative qui sera articulée autour de quatre fonctions (Placement, insertion, milieu ouvert et détention) et dans les façons de travailler du collectif via de nouveaux outils de pilotage. Comment ces outils de pilotage sont-ils ajustés aux nouveaux dispositifs territoriaux ? De quelle manière les évolutions juridiques et réglementaires sont-elles traduites auprès des acteurs de la PJJ ? Ou encore, comment peuvent-elles s’adapter à la complémentarité de l’équipe pluridisciplinaire sans négliger la prise en charge éducative des jeunes ? Le changement organisationnel est étudié sous l’angle des « nouvelles manière de faire » et des « nouvelles façons de coopérer », c’est pourquoi le dispositif de recherche-action croise deux études. Une première étude-action, en lien avec les acteurs de la politique éducative régionale, a pour objectif de percevoir d’une manière globale la compréhension de ces outils et les liens qu’en font les acteurs sur le terrain (États des lieux des documents existants et entretiens ). Une seconde étude-action, réalisée dans deux services (Soit six unités éducatives en milieu ouvert), a pour objectif d'amener les acteurs à créer des espaces-réflexifs sur ces outils, exemple autour du projet de service (Observation-participante). Mon rôle consiste à accompagner méthodologiquement les acteurs dans la construction de ces espaces tout en intégrant le modèle de la pratique réflexive. Cette coopération permet d’aboutir d’un part à des savoirs théoriques réinvestis dans la thèse et d’autre part, à des savoirs-opérationnels réinvestis dans la pratique professionnelle. A partir des données issues de ces dispositifs nous vous proposons, dans cette communication, de montrer comment les compétences des acteurs auparavant organisées autour du modèle de l'action thérapeutique viennent se confronter à deux nouvelles logiques d’action : l’efficacité de l’action-éducative et la gouvernance par projet. Comment les compétences de ces trois modèles se confrontent-ils les uns aux autres ? Comment les acteurs mettent-ils en œuvre des situations de coopération malgré les intérêts divergents ?

 

Références :

Bernoux, P (2004). Sociologie du changement. Paris : Éditions du Seuil Boltanski L., Chiapello E. (1999). Le nouvel esprit du capitalisme. Paris : Edition Gallimard. Boltanski L., Thévenot L, (1991). De la justification. Les économies de la grandeur. Paris : Edition Gallimard. Donnay, J. (2009). L’accompagnement-chercheur impliqué dans la création de savoirs. Colloque des Cahiers du CERFEE et du LIRDEF (EA 3749), 4-5 septembre 2009 Heilbron J (2007), Pour une sociologie de la traduction : bilan et perspective. CNRS Schön D.A (1994). Le praticien réflexif. À la recherche du savoir caché dans l’agir professionnel. Montréal : Edition Logiques. Youf D. (2009), Juger et éduquer les mineurs délinquants. Paris : Éditions Dunod Youf D. (2011). Quelle justice pour les mineurs ?. Esprit 1/2011 (Janvier), p. 30-48.