375 - La professionnalisation des pharmaciens d’officines : enjeux et perspectives pour les recherche en éducation et formation

Céline Khaldi

Chaire d’Education Thérapeutique -UPMC Paris 6- Université de Rouen (DYSOLA)-France.

 

Corinne Isnard Bagnis

 Hôpital Pitié Salpétrière -Chaire d’Education Thérapeutique–Paris 6-France.

 

Mots clés : Education, pharmacien d’officine, accompagnement thérapeutique, formation des adultes

 

L’éducation thérapeutique en tant que champ de pratique émergeant en formation des adultes constitue un terrain de recherche particulièrement riche et fécond pour étudier les rapports entre activité professionnelle et formation des acteurs à cette occasion (Barbier, 2012). Au sein de la "nébuleuse" des pratiques d’accompagnement (Paul, 2004, Boutinet et al.2007) et d’éducation du patient, telles que conduit le pharmacien d’officine semble représentative des problématiques que soulèvent ces nouvelles formes de pratiques d’accompagnement, notamment du point de vue de l’expertise et des « voies de professionnalisation » (Wittorski, 2007, 2008) de ces acteurs de santé. En effet, malgré les nouvelles prérogatives visant à formaliser l’Éducation Thérapeutique dans la pratique du pharmacien d’officine (nouvelle convention pharmaceutique, 2012), l’activité réelle d’accompagnement et de conseil de ces professionnels reste cependant méconnue. Nous proposons, à partir des résultats d’une enquête de type ethnographique (Laplantine, 2005, Favret-Saada, 1977) menée au sein de dix pharmacies d’officine, de rendre compte du rôle spécifique du pharmacien d’officine dans l’Education thérapeutique du patient et de l’apprentissage au quotidien, par le quotidien, d’une activité « d’enquête » (Dewey, 2006 trad.) à visée éducative. Nous avons pour cela privilégié une démarche en immersion à travers un dispositif d’enquête original, articulant des observations in-situ du métier de pharmacien (observation de l’activité réalisée ou effective), des traces d’activités langagières enregistrées en situation réelle de travail (le langage « comme » activité), et des récits de vie menés auprès de ces professionnels (le langage « sur » l’activité) (Bertaux, 2005). Nous nous sommes particulièrement intéressées aux « interactions quotidiennes » (Goffman, 1973 ; Schütz, 2008) avec les patients qui fondent le cœur du métier de pharmacien, en analysant ce qui dans ces interactions relève d’une éducation thérapeutique « spontanée » et du développement de leur « pouvoir d’agir » (Clot, 2008) Nous montrerons enfin comment le pharmacien, en tant qu’acteur de santé de proximité intégré dans le quotidien des patients participe à l’élaboration d’un « prendre soin en action » (Tronto, 2009 ; Paperman, 2008). Nous proposerons à ce sujet des pistes pour la formation et la professionnalisation de ces acteurs. 

 

Références bibliographiques :

Barbier J-M.(2011). Vocabulaire d’analyse des activités. Paris : PUF.

Boutinet, J & Denoyel, N & Pineau, G & Robin, J-Y(2007). Penser l’accompagnement adulte –ruptures, transitions, rebonds. Paris : PUF.

Bertaux, D. (2005). Le récit de vie, Barcelone : Armand Colin.

Clot, Y. (2008). Travail et pouvoir d’agir. Paris : PUF.

Dewey, J(2006). Logique, la théorie de l’enquête. PUF : Paris.

Goffman, E (1973). La mise en scène de la vie quotidienne. Paris : Editions de Minuit.

Laplantine, F (2005).Le social et le sensible introduction à une anthropologie modale, Paris : Téraèdre.

Paperman, P (2008). « Pour un monde sans pitié », in La revue du Mauss, n° 32, La Découverte, Paris, pp.167-183.

Paul, M (2004). L’accompagnement, une posture professionnelle spécifique.Paris : L’Harmattan.

Schütz, A (2008). Le chercheur et le quotidien, Paris : Klincksieck.

Tourette-Turgis, C & Thievenaz, J (2012). «  L’injonction au bonheur : l’impensé du travail du patient », in Empan, n°86, pp.18-23.

Tronto, J  (2009). Un monde vulnérable. Pour une politique du care. Paris :  Editions La Découverte.

Wittorski, R (2007). Professionnalisation et développement professionnel. Paris : L’Harmattan.

Wittorski, R (2008). «  La professionnalisation », in Savoirs, n° 17, pp. 9-36.