370 - L'échange au pair: expérience interculturelle et apprentissages

DIMITROVA Gergana

Université Paris 13/ EXPERICE

 

Mots clés: apprentissage informel, interculturel, répertoire de pratiques, communautés de pratique, participation

 

Cette contribution se propose, à l’instar des travaux sur les enjeux éducatifs des programmes d’échanges internationaux, d’aborder une forme particulière de mobilité estudiantine - l’échange au pair. Il s’agira, à partir des premiers résultats d’une recherche doctorale sur les apprentissages des jeunes filles (et garçons) au pair, d’explorer la dimension interculturelle de cette expérience et les apprentissages qui en découlent.

La démarche méthodologique adoptée s’inspire de l’approche de l’Adaptive Theory (Layder, 1998). Elle constitue un processus continu de va-et-vient entre la théorie qui est façonnée par les données du terrain en même temps que les données empiriques s’adaptent aux données théoriques existantes. La présente recherche s’appuie sur vingt entretiens semi-directifs et deux entretiens collectifs menés auprès de jeunes au pair en région parisienne. Mobilisant des théories de l’apprentissage interculturel (Bennett, 2004) et des théories relatives à l’apprentissage informel, les premières hypothèses qui émergent mettent en relief l’articulation entre les apprentissages issus des activités de la vie quotidienne des jeunes filles au pair et ceux que la rencontre interculturelle génère.

On distingue les apprentissages de la culture de l’autre avec comme concept opératoire le répertoire de pratiques (Rogoff, 2006) qui permet d’appréhender l’engagement et l’expérience des pratiques culturelles et historiques des personnes tout au long de leur vie. Il s’agira de décrire et d’analyser la situation au pair, à partir des représentations que les acteurs s’en font, pour présenter la dimension interculturelle de l’expérience et faire émerger les différences de pratiques culturelles. Les répertoires de pratiques se transforment et évoluent en fonction de nouvelles activités et des occasions de participer à des communautés différentes, avec une place primordiale accordée à l’agency des individus.

La participation renvoie aux approches de « l’apprentissage situé» où l’apprentissage est conçu comme le processus de participation à des pratiques, à des communautés de pratique (Lave et Wenger, 1991, Wenger 2005). Les jeunes au pair participent le temps du séjour à la vie de la famille d’accueil en essayant de s’y intégrer en tant que « nouveaux membres » d’une communauté. Plusieurs cultures et générations se rencontrent et interagissent.

Trouver sa place et son rôle dans une famille étrangère, dans un nouveau quotidien culturellement différent, répondre aux attentes et aux besoins des enfants et des parents ne va pas de soi et implique des changements de pratiques, des façons de faire et d’être ainsi qu’une construction et négociation d’identités en lien avec la pratique.

 

Références bibliographiques :

Bennett, M. et al (2004). Handbook of intercultural training. Thousand Oaks, Calif.: Sage Publication

Berry, V. (2008). Sur les traces des communautés de pratique : note de synthèse. Pratiques de Formation – Analyses, n°54, pp. 11-47.

Billet, S. (2008). Les pratiques participatives sur le lieu de travail : apprentissage et remaniement de pratiques culturelles. Pratiques de Formation – Analyses, n°54, pp. 149-164.

Brougère, G. (2009). Une théorie de l’apprentissage adaptée : l’apprentissage comme participation. In G. Brougère et A.L. Ulmann (dir.), Apprendre de la vie quotidienne (pp. 267-278). Paris: PUF.

Lave, J. et Wenger, E. (1991). Situated Learning. Legitimate Peripherical Participation. Cambridge : Cambridge University Press.

Layder, D. (1998). Sociological Practice: Linking Theory and Social Research, London : Sage  Publication

Paperman, P. et  Laugier, S. (dir.) (2006). Le souci des autres. Éthique et politique du care. Paris : Éditions de l’EHESS, « Raisons pratiques »

Rogoff, B. et al. (2007). Développement des répertoires culturels et participation des enfants aux pratiques quotidiennes. Dans G. Brougère et M. Vandenbroeck (dir.), Repenser l’éducation des jeunes enfants (pp. 103-138). Bruxelles : Peter Lang.

Schugurensky, D. (2007). Vingt mille lieues sous les mers : les quatre défis de l’apprentissage informel. Revue Française de Pédagogie, 160, 13-27.

Wenger, E. (2005). La théorie des communautés de pratique. Apprentissage, sens et identité, Les presses de l’université Laval.