336 - Transition vers le système LMD (licence-master-doctorat) : aspects pédagogiques et didactiques et utilisation des tice

Ali Mouhouche

ENSA (Ex :INA), El-Harrach, et ENS Kouba,

Laboratoire de Didactique des Sciences, Alger, Algérie

 

Mots clés: Système LMD, objectifs, pédagogie, TICE

 

Le système LMD (Licence-Master-Doctorat), mis en application dans la majorité des établissements universitaires, constitue  un tournant capital dans un système d’enseignement et un facteur pour sa réussite. Ce changement de pratique, d’approche, voire de paradigme  pédagogique s’accompagne de nouvelles mesures, telles la comptabilisation du temps de travail individuel de l’apprenant dans la formation, la définition d’un projet personnel par chaque étudiant, l’institution d’un tutorat... Ces mesures sont vues comme des améliorations dans les pratiques pédagogiques et administratives, elles préfigurent même les contours d’une nouvelle université qu’on édifie à travers le monde. Déployer sur les plans pédagogique, didactique, administratif, social et personnel une nouvelle démarche d’enseignement/formation constitue une innovation importante. Qu’en est-il sur le terrain, notamment concernant les pratiques des enseignants ?

Nous nous demandons dans cet article,  à travers quelques indicateurs, si la prise en charge de ce changement est au niveau attendu. Nous utilisons un questionnaire, proposé aux enseignants, sur le niveau de prise en compte et d’utilisation de la notion d’objectifs pédagogiques dans les cours ; ainsi que les données d’une enquête, menée dans six établissements universitaires, sur l’utilisation des TIC dans l’enseignement.

Les résultats, comparés à ceux obtenus par d’autres chercheurs dans le monde,  confirment grandement le degré insuffisant de prise en compte de la démarche prévue dans le LMD. La majorité des enseignants semblent garder et mobiliser les réflexes, les discours, les méthodes d’enseignement et les approches pédagogiques du  système classique, dans lequel ils ont été formés. Une formation à distance pour les enseignants, par le biais des technologies de l’information et de la communication (TIC), pourrait apporter des améliorations tout en formant à des outils, dispositifs et méthodes  répondant à l’esprit du nouveau système.

 

Références bibliographiques

Elkechai, O. (2007). Formation pédagogique des enseignants universitaires. In  Actes de la deuxième conférence nationale sur la pédagogie et la didactique de la physique. Tizi-ouzou : Univ. T.-O, 35-40.

Grondlund, E. N. (1978). Measurement and evaluation in teaching. New York : Macmillan Publishing Co.

Mager, R.F. (1994). Comment définir des objectifs pédagogique (traduit par G. Decote). Paris : Dunod.

Pastor, A. (2004). La viabilidad de las propuestas metodológicas para la aplicación del crédito europeo por parte del profesorado de las universidades españolas, vinculadas a la utilización de las TICs en la docencia y la investigación. Madrid: MEC.

Peraya, D., Viens, J. et Karsenti, T. (2002). Intégration pédagogique des TIC : recherches et formation (numéro thématique). Revue des sciences de l’éducation, vol. 28(2), 243-264.

Schachter, E., Sarrias B., Dura, E. et F. (2005). Perceptions et avis du professorat espagnol sur le processus de convergence. In Actes du 22ème congrès de l’AIPUI. Genève : AIPU, 35-46.

Unesco, (2003). Progrès scientifique et enseignement des sciences : connaissances de base, interdisciplinarité et problèmes éthiques. 46e session de la Conférence   internationale de l’éducation. Genève : Unesco-BIE.