334 - Accès et usages des technologies de l’information et de la communication (TIC) par les enseignants du secondaire au sein de l'espace francophone

Eric-Normand Thibeault, doctorant

Laboratoire Education et Apprentissage (EA 4071)

Université de Paris René Descartes

 

Mots clefs: Accès, pratique, compétence, enseignant, TIC, francophonie

 

La communication propose de présenter les résultats d’une enquête effectuée de 2009 à 2012 auprès des enseignants (n=618) au Vietnam, en Moldavie, au Burkina-Faso et en République Démocratique du Congo. Le chercheur présentera les résultats du décryptage des données statistiques liées aux conditions d’accès, aux pratiques et usages des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans les écoles secondaires des pays du sud. La recherche a été effectuée par questionnaire pour collecter les données quantitatives. Le chercheur a également eu recours aux groupes d'entretien focalisé pour collecter les données qualitatives. La présentation exposera les modes de diffusion ainsi que les méthodes d'appropriation innovantes crées au sein d'«espaces publiques numériques». La démarche croise, la territorialité du phénomène, les politiques nationales et le jeu des acteurs concernés en milieu éducatif. La communication s’achève par une discussion.

À l’instar de plusieurs grandes réformes des systèmes éducatifs modernes, dont celles qui ont pris place dans les pays industrialisé d'une part; les pays africains, d'Europe de l'est et d'Asie du sud d'autres part ont inclus depuis la dernière décennie la nécessité d’inscrire les TIC dans les activités scolaires. La promotion des TIC fait partie des orientations stratégiques et des politiques nationales déclarées de nombreux pays en voie de développement au sein de l'espace francophone. Cependant, les conditions pouvant opérationnaliser les investissements publics et favoriser l’usage des TIC et leurs impacts demeurent des notions ambigües. Un examen attentif des politiques éducatives d'une part et la présence effective de leurs usages scolaires dans les écoles secondaires permet de préciser les contrastes entre les différents pays du sud ayant fait l'objet d'une enquête échelonnée sur quatre années. La recherche a été effectuée dans le cadre d'une thèse de doctorat poursuivie à l'Université Paris Descartes.

Le cadre théorique s'appuie principalement sur les travaux que mène depuis quatre décennies Baron G-L.1 à l'égard de la problématique de l'informatique scolaire et des technologies de l'information et de la communication en éducation. Les travaux et publications de Bruillard E.2 , Depover, C. 3, Laferrière, T.4, Karsenti, T.5, Bibeau, R.6, Jaillet, A.7., Engeström, Y.8, Peraya, D., Fonkoua, P.9 ont enrichi la construction de la revue littéraire. Les travaux de la recherche scientifique en éducation semblent confirmer que les TIC constituent une force potentielle pour promouvoir de nouvelles pédagogies ou manière de transmettre les connaissances et qu'elles élargissent les accès aux savoirs et permettent aux usagers d’apprendre de façon différente. Les TIC peuvent contribuer à diversifier l'accès aux savoirs lorsque les conditions sont réunies en milieu scolaire. Dans les contextes des pays du sud, de quelle manière les TICE interviennent-elles dans des apprentissages, dans des actions éducatives dans les contextes francophones des pays encore en émergence? Que changent-elles dans des organisations scolaires remarquablement stables voir rigide? Quels sont les conditions d'accès, les compétences et les usages des enseignants au niveau secondaire?

Le cadre théorique trouve appui sur une réflexion politique au niveau international que mène les États. L'agenda de la dernière décennie est marqué par trois événements mondiaux. Ainsi, les Sommets des Nations Unies sur la Société de l’Information, organisés à Genève et à Tunis en 2003 et en 2005, visaient à faire émerger une réponse mondiale pour construire une société de l’information équitable. La recherche s’inscrit de ce fait en adéquation au prolongement du 11ème Sommet de la Francophonie, qui s'est déroulée en Roumanie en 2006, dont le thème portait sur «les technologie en éducation» mettant l’accent sur le risque d’une double fracture entre les pays du Nord et les pays du Sud : une fracture numérique et une fracture cognitive.

Quelques résultats :

Au moment où fut réalisé l’enquête, 16,8 % des étudiants de Kinshasa révélaient accéder à Internet à partir de leur établissement scolaire comparativement à 17,3% pour les étudiants de Ouagadougou. La majorité des étudiants accèdent à l’Internet à partir des espaces publiques numériques, tels les Cyber-Café, les Maisons des savoirs ou les Centre communautaires.

Une moyenne a pu être établie sur l’évolution du temps passé sur le net. On note que 31% (Ouagadougou) et 27% (Kinshasa) des répondants n'utilisent pas l'Internet. Le niveau le plus élevé relevé d'utilisation varie entre trente minutes et deux heures pour 58% des répondants à Ouagadougou et 57% à Kinshasa. Les deux légères différences proviennent des étudiants qui se déclarent utiliser plus de 2 heurs par semaine l'Internet s'élevant à 12% (Ouagadougou) et 15% (Kinshasa).

Les répondants qui ont participé à l'enquête, 11 % affirment disposer d'Internet à domicile à Kinshasa comparativement 9 % à Ouagadougou.

Bien que étudiants estiment savoir effectuer les manipulations de base, 8 répondants sur 10 estiment posséder un niveau de maîtrise moyenne et insuffisante de l’Internet et du courrier électronique. L'apparition de technologie nouvelles de types Smartphone rendent encore plus aisé l'accès au web et l'Internet.

Ce sont 79,63% (Ouagadougou)et 67,64% (Kinshasa) des répondants qui affirment posséder des compétences insuffisantes en matière de maîtrise du diaporama électronique. il apparaît nettement que les niveaux de manipulation sont in suffisantes pour le traitement des photos 73,8% (Ouagadougou) et 69,862% (Kinshasa) ainsi que pour le montage vidéo 81,2% (Ouagadougou) et 83,8% (Kinshasa). De forts besoins de formation sont exprimés par les répondants. pour améliorer la maîtrise de l’appareil photo et de la vidéo. es résultats énoncés au Tableau 12a précisent que 23,28% (Ouagadougou) et 23,47 (Kinshasa) des étudiants affirment utiliser l’ordinateur «un peu» pour la préparation des travaux scolaires. Les étudiants soutiennent utiliser «jamais» l'ordinateur pour les travaux scolaires s'élèvent à 45,77% (Ouagadougou) et 29,58% (Kinshasa).

Or, fait surprenant, notre étude a révélé que le groupe âgé entre 15 et 19 ans comptent parmi les grands utilisateurs des SMS comparativement à la catégorie âgée de 20 à 24 ans.

Il a été noté lors des échanges en groupes d'entretien focalisé que l’usage des réseaux sociaux semblent grandissant et modifient le quotidien des jeunes parce qu’ils peuvent être constamment en liens avec leurs amis et apprendre des nouvelles.

L'absence d'équipements de vidéo-projection (ou Tableau Blanc Inter-actif) est confirmée par les réponses des répondants qui soutiennent qu'à peine 2% des enseignants ont recours aux vidéoprojecteurs en classe.

Des progrès restent à faire pour accroître l'usage et la pratique des TIC pour renforcer l'apprentissage de la langue française. A peine 5,56% (Ouagadougou) et 12,22% (Kinshasa) des répondants ont affirmé utiliser régulièrement l’Internet pour utiliser le dispositif: j’enseigne et j’apprends avec TV5Monde.

 

Références de l'auteur:

Thibeault, Eric-N., (2012). Accès pratique et usage des TIC au Vietnam. Publication en ligne sur le site suivant : http://www.frantice.net/document.php?id=51

Thibeault, Eric-N., (2012). Incidence des récents déploiements de câbles sous-marins sur l’accès à la société de l’information et de la communication en Afrique francophone, Après l’âge du cuivre, celui de la fibre optique ? Disponible en ligne à partir du site suivant :

http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article111

Thibeault, Eric-N., (2010). A propos de la méthodologie des entretiens de groupe focalisés Disponible en ligne à partir du site suivant : http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article58

Références :

Baron, Georges-Louis, Bruillard, Eric (1996). - L'Informatique et ses usagers dans l'éducation. Paris : PUF. - (L'éducateur). 312 pages.

BARON, Georges-Louis, Bruillard, Eric, dir (2002). - Les technologies en éducation. Perspectives de recherche et questions vives. INRP, MSH-PNER - IUFM de Caen, 236 pages.

Karsenti, T. (dir.). (2009). Intégration pédagogique des TIC : Stratégies d’action et pistes de réflexion. Ottawa, Canada: CRDI. 197 pages.

 

1 Blogue de Georges Louis-Baron, consulté le 1 janvier 2013 en line à l’adresse suivante : http://gl.baron.free.fr/perso/

2 Blogue de Eric Bruillard, consulté le 12 janvier 2013 à l’adresse suivante : http://www.stef.ens-cachan.fr/annur/bruillard.htm

3 Contribution de Christian Depover article en ligne consulté le 29 janvier 2013 en ligne à l’adresse suivante : http://www.initiatives.refer.org/Initiatives-2001/_notes/sess501.htm

4 Blogue de Thérèse Laferrière, consulté le 12 janvier 2013 en ligne à l’adresse suivante : http://www.tact.fse.ulaval.ca/fr/html/tlaf.html

5 Blogue de Thierry Karsenti, consulté le 15 janvier 2013 en ligne à l’adresse suivante: http://www.karsenti.ca/

6 Blogue de Rober Bibeau, consulté le 20 janvier 2013 en ligne à l’adresse suivante : http://www.robertbibeau.ca/

7 Blogue de Alain Jaillet, consulté le 8 octobre 2012 en ligne à l’adresse suivante : http://jaillet.u-strasbg.fr/pages.jsp?idsite=518

8 Blogue de Yrjö Engeström, consulté le 3 janvier 2013 en ligne à l’adresse suivante : http://www.edu.helsinki.fi/activity/people/engestro/

9Blogue le Pierre Fonkoua, consulté le 20 janvier 2013 à l’adresse suivante : http://www.pierrefonkoua.com/blog/