320/0 - Echec scolaire, redoublement ou décrochage : les croyances des enseignants sous la loupe

Annick Fagnant

Université de Liège

 

Débora Poncelet

Université du Luxembourg

 

Mots-clés : Croyances des enseignants, redoublement, décrochage, accrochage

 

Le rapport de l’OCDE (2012) relatif à l’équité et la qualité dans l’éducation met en évidence que, dans les pays de l’OCDE, quasi un enfant sur cinq n’atteint pas le niveau de compétences minimales requis pour une intégration efficace et harmonieuse dans la société actuelle. Ce manque d’équité et d’inclusion pointé pourrait à terme déboucher sur l’échec scolaire dont le décrochage scolaire en constitue l’expression la plus manifeste. Les résultats de l’enquête PISA 2009 (OCDE, 2011) complètent ce tableau en précisant que la pratique du redoublement scolaire, en tant que moyen de gestion des effectifs scolarisés, est très largement répandue dans les pays de l’OCDE. La Belgique, le Luxembourg, la France et, dans une moindre mesure la Suisse, font partie des pays de l’OCDE où les taux de redoublement sont les plus élevés. Or, l’on sait par ailleurs, que les pays qui affichent les taux de redoublement les plus élevés se caractérisent également par une performance globale inférieure et que ce sont les enfants issus des classes sociales défavorisées qui subissent en première ligne les conséquences néfastes de cette pratique. Marcoux et Crahay (2008) se sont interrogés sur les raisons et sur le processus qui poussent les enseignants à décider du redoublement d’un élève. Il semblerait que la décision de faire ou non redoubler implique, en plus des notes scolaires, des jugements que les enseignants opèrent sur l’état psychologique des élèves en difficultés. Le regard posé par l’enseignant sur l’élève, ses apprentissages, ses progrès et ses difficultés mais aussi sur son background familial serait donc déterminant dans le processus décisionnel de réussite ou de redoublement de l’élève (Aïssani, 2008). Comme le dit Bressoux (2004), « le jugement scolaire est aussi un jugement social » (p. 72). Les représentations ou croyances des enseignants, définies comme « des contenus mentaux, ayant trait à l’enseignement, compilés dans des schémas ou des concepts, pouvant prendre la forme de propositions ou d’assertions » (Crahay, Wanlin, Issaieva & Laduron, 2010, p. 86) sembleraient jouer un rôle important dans les processus pouvant conduire à l’échec scolaire, au redoublement voire au décrochage (voir Crahay & Marcoux, 2011 pour une synthèse). Ce symposium, à travers huit communications internationales (Belgique, France, Suisse et Luxembourg) se propose de poser un regard croisé sur les croyances des enseignants, pour différents niveaux scolaires, à l’égard du redoublement, du sentiment d’auto-efficacité, de leur conception de la justice scolaire, de l’intégration des élèves à besoins particuliers ou encore de pratiques innovantes ainsi que de différents facteurs pouvant jouer un rôle dans l’accrochage scolaire des élèves.

 

Références bibliographiques :

Aïssani, Y. (2008). Explication de l’échec scolaire et représentation sociale. Journal for Communication Studies, 1(1-2), In Essaches.com [En ligne]. www.essachess.com/index.php/jcs/article/download/29/19 (Page consultée le 7 février 2013).

Bressoux, P. (2004). Formalisation et modélisation dans les sciences sociales : une étude de la construction du jugement des enseignants. Revue Française de Pédagogie, 148, 61-74.

Crahay, M. (2004). Peut-on conclure à propos des effets du redoublement ? Revue Française de Pédagogie, 148, 11-23.

Crahay, M., Wanlin, P., Issaieva, E. & Laduron, I. (2010). Fonctions, structuration et évolution des croyances (et connaissances) des enseignants. Revue française de pédagogie, 172, 85-129.

Crahay, M. & Marcoux, G. (2011). Comment et pourquoi les enseignants décident du redoublement de certains élèves ? Rapport intermédiaire du projet FNS. Université de Genève. Non publié.

Marcoux, G. & Crahay, M. (2008). Mais pourquoi continuent-ils à faire redoubler ? Essai de compréhension du jugement des enseignants. Revue des Sciences de l’éducation, 30(3), 501-518.

OCDE (2011). Pisa à la loupe. In OECD.org [En ligne]. http://www.oecd.org/pisa/pisainfocus/48391795.pdf (Page consultée le 7 février 2013).

OCDE (2012). Équité et qualité dans l’éducation - Comment soutenir les élèves et les établissements défavorisés. In OECD.org [En ligne]. www.oecd.org/edu/equity. (Page consultée le 7 février 2013).