319 - Enseigner la philosophie au lycée : modalités psychiques de la posture enseignante

Dominique Renauld

CREF, Nanterre Paris Ouest La Défense, France

 

Mots clés : pratiques enseignantes, recherche, éducation, posture psychique, processus psychiques inconscients

 

La communication que je vous propose porte sur les résultats d’une recherche clinique d’orientation psychanalytique menée dans le champ de l’éducation et de la formation auprès de professeurs de philosophie de l’enseignement secondaire interrogés dans le cadre d’entretiens cliniques non-directifs. Ma recherche concerne plus spécifiquement les éprouvés des enseignants de cette discipline face aux aménagements didactiques indispensables que requiert l’adaptation du discours philosophique à l’hétérogénéité des niveaux de compétence des élèves. Le corpus de données sera constitué d’une restitution partielle du discours tenu par ces enseignants lors de ces entretiens à partir de la consigne suivante : « J’aimerais que vous me disiez, comme ça vous vient, comment vous vivez le fait d’enseigner la philosophie ? » Conçus pour favoriser l’émergence de résonances psychiques à partir des associations libres suscitées par la question de départ, les entretiens cliniques permettent le recueil de données qu’un discours rationnel et contrôlé aurait tendance à circonscrire. Ils favorisent donc la mise au jour d’éprouvés inconscients et permettent en ce sens le repérage d’organisateurs psychiques dont la connaissance peut profiter à une recherche en sciences de l’éducation qui porte spécifiquement sur le rapport au savoir des enseignants de philosophie. Dans un premier temps, je présenterai les modalités méthodologiques de ces entretiens ainsi que le cadre théorique qui les sous-tend. Puis, je préciserai les raisons qui m’ont amené à réaliser ces entretiens. J’évoquerai en particulier mon cheminement de doctorant et le travail élaboratif qui aura été nécessaire pour mieux cerner la part de mon implication subjective dans cette recherche. Enfin, à partir de l’analyse des contenus manifeste et latent des données recueillies, j’énoncerai quelques propositions interprétatives.

 

Références bibliographiques :

Blanchard-Laville, C., Chaussecourte, P., Hatchuel, F., & Pechberty, B. (2005). Recherches cliniques d’orientation psychanalytique dans le champ de l’éducation et de la formation. Revue française de pédagogie, 151(1), 111-162.

Blanchard-Laville, C. (2006). Potentialités sadomasochistes chez l’enseignant dans sa pratique. Connexions, 86(2), 103–119.

Blanchard-Laville, C. (2010). À l’écoute des enseignants. Violences dans le lien didactique. Revue de psychothérapie psychanalytique de groupe, 55, 147–162. doi: 10.3917/rppg.055.0147

Cifali, M. (2008). Une pensée affectée pour l'action professionnelle. In M. Cifali et F. Giust-Desprairies (Eds.), Formation clinique et travail de la pensée (pp. 129-147). Bruxelles : Éditions de Boeck Université.

Giust-Desprairies, F. (2008). D'une surestimation de la conscience à une pensée de l'altérité. In M. Cifali et F. Giust-Desprairies (Eds.), Formation clinique et travail de la pensée (pp. 11-36). Bruxelles : Éditions de Boeck Université.

Kaës, R. (2008). Le complexe fraternel. Paris : Dunod.

Lerner, S. (2003). Le professeur d’Éducation musicale au collège : entre le soi-musicien et le soi-enseignant (Thèse de doctorat non publiée). Université Paris Ouest Nanterre La Défense.