311 - Mais que font donc les documentalistes ? Les activités métafonctionnelles des documentalistes des secteurs de la santé et de l'agriculture

Marc Nagels

Chercheur associé du CREAD - Université de Rennes 2, France

marc.nagels@17marsconseil.fr

 

Mots clés : Activités fonctionnelles, Activités métafonctionnelles, Documentalistes, Santé, Agriculture, Didactique professionnelle.

 

Documentaliste est un métier en évolution constante dans les formations agricoles ou en santé. Les documentalistes estiment disposer d’une faible reconnaissance institutionnelle, en dépit de leurs compétences pour intervenir en formation d’adultes et développer de nouvelles pratiques, numériques particulièrement. Ces activités sont d’abord métafonctionnelles et peu dirigées vers la production immédiate. Lors de ces activités méta-fonctionnelles, ils construisent des outils efficaces au service des apprenants, fluidifient les processus de travail et réajustent les actions selon les conditions rencontrées. Les activités méta-fonctionnelles peuvent représenter une part importante de l’activité quotidienne. Elles sont peu valorisées et souvent ignorées, voire clandestines dans certains cas.

Le but de cette communication est d’étudier, par des méthodes hybrides, les activités métafonctionnelles des documentalistes. Quelles sont-elles ? Quel est leur poids relatif au sein de l’exercice du métier, à coté des activités fonctionnelles. La distribution des activités métafonctionnelles varie t’elle selon les formations, agricoles ou en santé ?

Une première analyse du travail à l’aide d’analyses documentaires et d’entretiens d’explicitation a conduit à dresser une liste d’activités métafonctionnelles dans l’un et l’autre secteur. Puis un questionnaire a été construit et testé pour valider statistiquement nos hypothèses sur la coexistence d'activités fonctionnelles et méta-fonctionnelles dans le quotidien des documentalistes.

Les deux tiers des 230 répondants au questionnaire sont issus du secteur de la santé. Après classement des activités selon leur caractère fonctionnel ou métafonctionnel, nous avons mesuré la proximité subjective de ces activités avec le cœur de métier perçu, mais aussi leur fréquence et le décalage temporel de ces activités sur la production des documentalistes.

Des différences significatives apparaissent entre les deux secteurs professionnels sur certaines activités métafonctionnelles comme, par exemple, « remplir une fonction d’enseignement » ou « veiller au calme dans le CDI ». Des corrélations apparaissent et sont significatives entre le fait de considérer qu’une activité est perçue comme métafonctionnelle et la fréquence à laquelle les documentalistes s’y adonnent.

Une analyse qualitative des discours collectés a ensuite permis d’enrichir encore la liste des activités métafonctionnelles.

En conclusion, nous énonçons quelques préconisations pédagogiques pour former les documentalistes à cette qualité du travail bien fait, ressentie comme tellement satisfaisante, provenant souvent des activités méta-fonctionnelles. Cette étude s’insère dans une série d’autres traitant du renouvellement générationnel en milieu de travail et propose d’agir face à la crainte de la perte de compétences. La réponse à l’interrogation : « On sait ce qu’on doit faire mais pas comment faire » réside parfois dans l’analyse des activités métafonctionnelles.

 

Références bibliographiques

Falzon, P. (1994). Les activités méta-fonctionnelles et leur assistance. Le Travail Humain, 57 (1), 1-23.

Pastré, P., Mayen, P., & Vergnaud, G. (2006). La didactique professionnelle. Revue française de pédagogie, 154, 145-198.

Rabardel, P., & Pastré, P. (2005). Modèles du sujet pour la conception. Dialectiques activités développement, Toulouse: Octarès.