210 - L'influence des coteries professionnelles dans les choix d'affectation des professeurs en début de carrière. Regard sur les expériences en Education Physique et Sportive (EPS)

Nathalie Jelen

Université d'Artois, Atelier SHERPAS (EA 4110), France

 

Mots clés : Coteries professionnelles, Début de carrière, Enseignants, Education physique et sportive

 

Cette communication s’attache à étudier l’influence des coteries professionnelles dans les choix et les affectations des enseignants en début de carrière. Par coteries, nous entendons l'influence des relations créées au sein d'une profession en fonction de la place occupée dans le réseau d'organisations informelles que constituent les collègues. Ces relations contribuent à la mobilité professionnelle et au succès des acteurs (Becker, 1985). Si le système d’affectation est a priori fermé (basé sur une capitalisation de points variant selon l’ancienneté, le lieu d’affectation, etc…) l'importance du lieu d'affectation, en raison de l'influence qu'il a sur le rapport entretenu au travail au quotidien (par le niveau de difficultés rencontrées avec les classes, l’éloignement du lieu de résidence, etc…), amène les enseignants à développer diverses stratégies pour tenter de satisfaire au mieux leurs désirs à court et/ou long terme (le choix d’établissements difficiles pour cumuler plus rapidement des points, se pacser pour rester dans l’académie d’origine…). Il ne s’agit pas ici de revenir sur les différentes stratégies élaborées par les enseignants au regard des caractéristiques du système (Van Zanten, Rayou, 2004 ; Guibert, Lazuech, Rimbert, 2008) mais de s’intéresser aux ressources qu’ils tirent des coteries professionnelles en termes d’informations, de ficelles, de recommandations… pour accéder à certains postes (Becker, 1985). Toutefois, tous les enseignants ne sont pas égaux devant les ressources qu’ils puisent des coteries professionnelles. Qui en tire le plus profit ? Comment ? Et pourquoi ? Tels sont les éléments traités dans cette communication. Seront mises ainsi en évidence l’influence des différentes socialisations professionnelles et l'incidence d’une préprofessionnalisation précoce dans l’élaboration d’un premier réseau professionnel qui tend à s’élargir, varier, se diversifier une fois en poste. Les résultats présentés s’appuient sur une enquête qualitative menée auprès d’une cinquantaine d’enseignants d’EPS de deux académies (Lille et Versailles) aux caractéristiques variées en termes d’ancienneté dans le métier, d’académie d’origine, de statut d’affectation (titulaire en poste, titulaire sur zone de remplacement), d’établissement d’affectation. L’enquête repose sur un suivi longitudinal auprès de cinq enseignants (depuis leur deuxième année de formation jusqu’à leur troisième année de titularisation) complété par une enquête transversale auprès de quarante-cinq enseignants aux profils et aux caractéristiques variés. Inscrite dans une démarche compréhensive, nous nous sommes efforcée de comprendre les logiques d’action des acteurs, d’atteindre leurs modes de pensée et d’actions (Kaufmann, 1996). Ont été interrogés : le parcours des enseignants, les choix effectués et leurs motifs, les objectifs visés, les ressources mobilisées.

 

Références bibliographiques :

Becker H. (1985) Outsiders. Etudes de sociologie de la déviance (traduit par J-P. Briand et J-M. Chapoulie) Paris, France : Ed. métailié.

Hughes E. (1958) Men and their work, New York, Etats Unis : The Free Press of Glencoe

Rayou P., Van Zanten A. (2004) Enquête sur les nouveaux enseignants. Changeront-ils l'école ? Paris, France : Bayard

Guibert P., Lazuech G., Rimbert F. (2008) Enseignants débutants "Faire ses classes". L'insertion professionnelle des professeurs du second degré, Rennes, France : PUR

Kaufmann J-C. (1996) L'entretien compréhensif, Paris, France : Nathan