209/0 - Apprentissage en situation de travail : pratiques actuelles, enjeux et besoins de formation

Claire Duchesne

Université d’Ottawa, Canada

 

Souâd Zaouani-Denoux

Université Paul Valéry Montpellier 3, France

 

Mots-clefs : Apprentissage en situation de travail \ Développement de compétences \ Formation en alternance

 

Résumé

L'adéquation entre les compétences requises pour les emplois et l’apprentissage censé les développer est devenue une préoccupation majeure de nos sociétés. Ces considérations suscitent un intérêt croissant pour les pratiques visant le développement des compétences au plus près de l’activité professionnelle. Dans cette perspective, les structures professionnelles offrent de nombreuses possibilités à ceux qui y travaillent d’effectuer des apprentissages favorisant l’actualisation et le développement de leurs compétences. L’apprentissage en situation de travail (workplace learning) consiste en un processus par lequel des individus s’engagent dans des projets de formation, des programmes d’éducation ou des activités d’apprentissage expérientiel afin d’acquérir les compétences nécessaires aux attentes du marché du travail (Jacobs & Park, 2009). L’environnement spécifique de travail dans sa dimension sociale, matérielle et technique est désormais considéré comme un espace structuré pour faire apprendre au même titre que l’école ou que le centre de formation (Bourgeois & Mornata, 2012). Ce courant met en avant la vertu formative et transformative des situations de travail. Apprendre est vu essentiellement comme un processus de changement qui s’opère chez l’acteur apprenant. Ces transformations englobent et débordent le cadre des savoirs et savoir-faire et celui de la construction des connaissances nouvelles à partir des connaissances actuelles de l’individu. Les interactions sociales et les « communautés de pratiques » (Wenger, 1998) sont au cœur de cet apprentissage transformateur (Mezirow, 2001); ainsi, l’appartenance à ces communautés détermine l’accès aux ressources potentielles d’apprentissage qu’offre le lieu de travail et réciproquement ce qui est appris au travail dicte le niveau d’appartenance à la communauté.

 

S’inscrivant dans cette ferveur pour la question de l’apprentissage en situation de travail et s’appuyant sur ses fondements théoriques, ce symposium réunit des chercheurs d’une université canadienne et de trois universités françaises (Université d’Ottawa, Université Paris 10, Université de Strasbourg et Université Paul Valéry Montpellier 3) travaillant sur les pratiques du développement des compétences des professionnels au sein de leur activité de travail. Il explorera le lien entre travail et apprentissage, discutera des conditions susceptibles de favoriser l’apprentissage au travail et réfléchira aux dispositifs de formation existants ou à développer pour ces populations professionnelles apprenantes. Il tentera de comprendre comment les interactions entre les attributs des sujets, les relations interpersonnelles et les spécificités de l’environnement professionnel favorisent ou entravent ce processus. Il rendra compte de la manière dont certains dispositifs permettent ou ne permettent pas aux individus de développer leurs compétences.