203 - Transformations des savoirs au moment du tissage : étude de cas en classe de physique

Suzane EL HAGE

UMR 5191 ICAR (Université de Lyon 2, CNRS, ENS Lyon), France

 

Christian BUTY

EA ECP (Université de Lyon 2, ENS Lyon, Université de Saint-Etienne), France

 

Mots clés : tissage, articulation, discours, électricité, pratique enseignante

 

L’analyse d’un point de vue didactique des pratiques enseignantes en situation de classe est complexe ; un seul angle d’attaque ne suffit pas. En effet, l’enseignant mobilise un discours multimodal qui s’organise grâce à une pluralité des gestes, des regards, les postures corporelles ; les connaissances véhiculées peuvent appartenir à plusieurs registres sémiotiques (Duval, 1995) ; si le sujet enseigné relève des sciences de la matière ou de la nature, ces connaissances peuvent se situer dans différents mondes de modélisation (Tiberghien, 1994).

Un aspect important de cette complexité est la dimension temporelle de l’activité en classe, et en particulier la cohérence du discours de la classe. Pour appréhender cette dimension temporelle, nous considérons comme pertinent de relier des éléments théoriques développés autour de la notion de tissage (Bucheton et al, 2008) et de la notion de catégories d’articulation (Badreddine & Buty, 2011). Par son discours, l’enseignant effectue des articulations entre différents moments de la séquence ; les savoirs ne sont ni présentés de la même façon, ni insérés dans le même contexte, ni répétés exactement. Notre recherche visera donc à dégager des catégories de transformations des savoirs entre des moments articulés.

Nous avons conduit une étude de cas en Terminale scientifique, pendant une séquence d’enseignement de l’électricité. Nous avons filmé l’enseignant avec une caméra située au fond de la classe tout au long de la séquence. Nous avons découpé l’enregistrement vidéo en épisodes (Mortimer et al, 2007). Ensuite, nous avons codé les épisodes par des mots clés correspondant aux catégories d’articulation. Puis nous avons regroupé dans un tableau les épisodes codés avec des mots clés et leurs épisodes de correspondance.

L’analyse qualitative des transformations des savoirs mobilisés dans le discours de la classe entre deux épisodes correspondants nous permet de proposer quatre catégories de transformations (éventuellement divisées en sous-catégories) :

  • On parlera d’expansion quand les connaissances dans l’épisode de correspondance sont plus étendues que les connaissances véhiculées par le discours de l’enseignant dans l’épisode de référence.
  • On parlera de réduction quand les connaissances dans l’épisode de correspondance sont plus réduites que les connaissances véhiculées par le discours de l’enseignant dans l’épisode de référence.
  • On parlera de répétition quand les connaissances dans les épisodes de correspondances sont répétées sur le même modèle syntaxique et lexical que dans l’épisode codé par une catégorie d’articulation.
  • On parlera d’auto-reformulation quand l’enseignant réélabore ses propres énoncés et les reformule.

 

Références bibliographiques :

Badreddine, Z., & Buty, C. (2011). Discursive Reconstruction of the Scientific Story in a Teaching Sequence, International Journal of Science Education, 33 (6), 773-795.

Bucheton, D., Brunet, L., Dupuy, C., & Soulé, Y. (2008). Voyage au centre du métier. Le modèle des gestes professionnels des enseignants et leur ajustement. In D. Bucheton & O. Dezutter (dir). Le développement des gestes professionnels dans l’enseignement du français, 37-60. Bruxelles : De Boeck.

Duval, R. (1995). Sémiosis et Pensée Humaine : registres sémiotiques et apprentissages intellectuels. Berne: Peter Lang.

Mortimer, E., Massicame, T., Tiberghien, A., & Buty, C. (2007). Uma metodologia para caracterizar os gêneros de discurso como tipos de estratégias enunciativas nas aulas deciências. In R. Nardi. (Org). A pesquisa em ensino de ciências no Brasil: algunsrecortes. 1 ed. São Paulo: Escrituras, 1, 53-94.

Tiberghien, A. (1994). Modeling as a basis for analyzing teaching-learning situations. Learning and Instruction, 4, 71-87.