188/1 - Le traitement discursif d’une offensive créationniste dans les écoles françaises : Des liens entre enseignement scientifique et sécularisation politique

AREF 2013 – Symposium 188

 

188/1 - Le traitement discursif d’une offensive créationniste dans les écoles françaises : Des liens entre enseignement scientifique et sécularisation politique

 

Benoît Urgelli, Université de Bourgogne

Laboratoire Communications, Médiations, Organisations, Savoirs

(CIMEOS - EA 4177)

 

Mots-clés : évolution, créationnisme, éducation, communication, laïcité

 

La place du finalisme ou du hasard dans l’origine des espèces vivantes est une question qui n’est pas seulement épistémologique, mais fondamentalement morale et politique (Lecourt, 2009, p.25). C’est ainsi que le dessein intelligent, une forme de « créationnisme scientifique », défend l’idée que le darwinisme et le matérialisme seraient à l’origine d’idéologies violentes telles que le racisme, le fascisme et le communisme, ainsi que d'autres conceptions barbares du monde, qui reposent sur le conflit (Yahya, 2006, p.720). Faire admettre l’existence d’un concepteur à l’origine du monde permettrait d’appuyer des positions législatives très conservatrices (Vincent, 2008), en considérant certains comportements, comme l’homosexualité,  la  contraception ou l’avortement comme déviants. Une enquête internationale sur des milliers d’enseignants (Clément, Quessada & Castéra, 2012) souligne d’ailleurs l’existence de ces corrélations entre conceptions créationnistes d’une part, sexistes, racistes et homophobes de l’autre.

 

Analysant dans un premier temps un corpus d’articles constitué à partir de la base de presse Factiva, l’étude du traitement de la campagne créationniste d’Harun Yahya (février 2007) montre que l’enseignement scientifique affirme à nouveau explicitement être un enjeu de la sécularisation politique. En France, les réactions à la tentative de propagation de thèses créationnistes se réfèrent plus ou moins implicitement à l’histoire des relations entre sciences, religions et politiques éducatives.

Dans un second temps, nous étudions les réactions du système éducatif. Alors que les textes récents sur la laïcité rappellent qu’aucune question n’est exclue a priori du questionnement scientifique et pédagogique (MEN, 2004), on constate une diversité de réactions et de recommandations scientifiques, politiques et éducatives face aux offensives créationnistes. En quelques mois, on passe d’une censure officielle des discours créationnistes, visant à protéger les jeunes esprits, à une invitation à l’argumentation didactique pluridisciplinaire autour des dimensions sociales et épistémologiques de la question des origines. Dans les textes des réformes de l’enseignement scientifique au collège (2008) et au lycée (2010), cette évolution vers une laïcité d’intelligence (Debray, 2002) s’exprime dans le double objectif d’éduquer aux sciences et à la citoyenneté. Mais dans les pratiques didactiques , c’est une diversité d’approches qui se dessine, entre exclusion et traitement socioépistémologique des représentations créationnistes.

 

Finalement, dans le contexte français, l’étude de ces moments discursifs (Moirand, 2004) illustre une dynamique socioscientifique construite autour de visions plus ou moins partagées des relations entre sciences, sociétés, écoles et politiques.

 

 

Références

 

Clément, P., Quessada, M.-P. & Castéra, J. (2012). Creationism and innatism of teachers in 26 countries. In Abrougui M. et al., Science & Technology Education for Development, Citizenship and Social Justice, Proceedings of IOSTE XV in Hammamet (Tunisia).

 

Debray, M. (2002). L’enseignement du fait religieux à l’école laïque. Paris : Odile Jacob.

 

Lecourt, D. (2009). Darwin devant Dieu. La lettre de l’Académie des Sciences 26, 22-

25.

 

Moirand, S. (2004). De la médiation à la médiatisation des faits scientifiques et techniques : où en est l’analyse du discours ? In Actes du colloque Science, médias, société, ENS Lettres et Sciences Humaines, juin 2004, 71-99.

 

Vincent, C. (2008). Le créationnisme étend son influence en Europe. Le Monde, édition du 18 novembre 2008.

 

Yahya, H. (2006). Atlas de la création, vol. 1. Istanbul : Global Publishing.

 

Ministère de l’Éducation nationale (2004). Respect de la laïcité. Port de signes ou de tenues manifestant une appartenance religieuse dans les écoles, collèges et lycées publics. Bulletin Officiel n°21 du 27 mai.