184 - Discours des élèves en jeux de Football en présence/absence de l’enseignant : cas d’une classe de 9ème année de base.

Makram ZGUIBI

ISSEP du Kef, Tunisie

GRIAPS, LaSelDI (EA 22-81)

Université Franche-Comté, France

 

Hejer BEN JOMAA BEN HSOUNA  

ISSEP de Tunis, SYFACTE, Tunisie

UMR EFTS Université Toulouse II, France

 

Mots clés : Sémio-constructivisme, interactions discursives, Education Physique et Sportive, Football, situation d’enseignement-apprentissage.  

 

Ce travail s’inscrit dans une approche sémio-constructiviste où l’élève est mis au centre du système enseignement/apprentissage (Chang et all, 2004). Le projet de cette recherche est d’étudier l’effet de la présence/absence de l’enseignant sur le discours des élèves en jeu de Football. Cette étude part d’une situation jouée où les élèves sont appelés à confronter leurs points de vue (Chang & al., 1998 ; Gréhaigne, 2009) en présence/absence de l’enseignant aux fins de construire des règles de l’action efficaces à partir d’une expérience partagée (Anscombe, 2002). L’utilisation du football en EPS et en club se redéfinit dès lors comme un rapport à autrui, l’élève s’inscrivant dans une recherche collective de savoirs par rapport à ses pairs (Bres & al., 2005). De ce fait, il devient un co-auteur du sens du jeu en contexte. Cette construction se faisant par appropriation/validation/discussion des significations portées en jeu (Gréhaigne et al, 2001). La méthodologie s’appuie sur l’observation vidéo, l’enregistrement et la retranscription du verbatim et la technique d’analyse du discours (Kerbrat-Orecchioni, 1998). Huit séances de football (4h effectives) sont enseignées à des élèves de 14 ans (n = 20). Les situations proposées sont à base de jeu à 5 X 5 (Gréhaigne & Godbout, 1998 ; Gréhaigne, 2009) en terrain réduit (dimensions 40 X 20m). Chaque séance est composée de deux situations (T = 10’), sous le contrôle de l’enseignant, entrecoupées par une séquence de verbalisation (t = 6’ : 3 mn en la présence de l’enseignant et 3 autres en son absence). La variable enseignant agit nettement sur les modalités de réponses émises par les élèves. La présence de l’enseignant amène des conversations discursives où prédominent les connecteurs réévaluatifs qui mettent en place un climat d’entente et de connivence entre élèves (Zerai, 2006). Chacun surenchérit sur les paroles de l’autre, tous les interlocuteurs convergent vers un point de vue partagé collectivement. On se trouve donc face à des interlocutions discursives où les élèves admettent ce que leurs collègues viennent de verbaliser. A l’issue de ces constats, nous assistons à un changement du rôle de l’enseignant. Ce dernier doit détecter les moments où il doit se retirer momentanément pour laisser libre l’expression des élèves. Ceux- ci ont parfois besoin de se libérer de toutes leurs contraintes (Zghibi, 2009).

Cette étude permet d’apporter des réponses aux enseignants, aux chercheurs et aux formateurs dans le domaine de l’enseignement de l’EPS et pourrait fournir également des éléments d’analyse et de clarté à la situation complexe d’enseignement-apprentissage.

 

Bibliographie :

Anscombe, G.E.M. (2002). L’intention. Paris : Gallimard.

Bres, J., Haillet, P.P, Mellet, S., Nolke, H, & Rosier, L. (2005). Dialogisme et polyphonie. Approches linguistiques. Bruxelles : De Boeck Duculot.

Chang, C.W., Nachon, M., Couty, B. & Gréhaigne, J.F. (2004). Student action reading and meaning attribution: towards a model of interpretation register in game play. In R. Light & Swabey, K., & Brooker, R. (Eds.). Proceedings of the 2nd Internationale Conference: Teaching Sport and Physical Education for Understanding. Melbourne (AU): University Press.

Chang, CW., Wallian, N., & Gréhaigne, JF. (2008). The tactical knowledge construction: Case study on 5th Grade class in Basketball games. TGfU Symposium, AIESEP World Congress, Sapporo (JP), January 21-24th.

Gréhaigne, J. F., Godbout, P. & Bauthier, D. (2001). The teaching and learning of decision making in team sports. Quest, 53, 59-76.

Gréhaigne, J.F. & Godbout, P. (1998). Observation, critical thinking and transformation: three key elements for a constructivist perspective of the learning process in team sport. In Feingold, R., Roger Rees C., Barette, G.T., Fiorentino, L., Virgilio, S., & Kowalski, E. (Eds). Education for life. Proceedings of the AIESEPWorld Sport Science Congress. New York: Adelphi University Press.

Gréhaigne, J. F. (2009). Autour du temps. Apprentissages, Espaces, projets dans les sports collectifs. Besançon : PUFC.

Zerai, Z. (2006). Comment les filles apprennent-elles en Hand-ball ? Apport verbalisation. Mastère (non publié) en didactique des Activités Physiques et Sportives. Tunis : ISEFC.

Zghibi, M. (2009). Interactions langagières des élèves et apprentissage en football : le cas de quatre Classes de 9ème Année de Base en Tunisie. Thèse de Doctorat ès Sciences du Sport, Université de Franche Comté.