155 - L’aide aux devoirs : une réponse aux inégalités entre élèves ?

BENGHALI DAEPPEN Karine

URSP, dept. de la formation, de la jeunesse et de la culture, Vaud, Suisse

 

STOCKER Eugen

URSP, dept. de la formation, de la jeunesse et de la culture, Vaud, Suisse

 

Mot-clés: Devoirs à domicile, aide aux devoirs, équité, efficacité, scolarité obligatoire
 
 

Contexte et lien avec l’actualité de la recherche

Les devoirs à domicile ont fait l’objet de nombreuses études, mais le débat sur leur utilité et leur efficacité n’est pas clos. S’il existe un lien entre devoirs et réussite scolaire, alors les conditions de travail à la maison et l’aide reçue – variables d’un enfant à l’autre – peuvent renforcer les inégalités scolaires. L’aide aux devoirs, définie ici comme la mise à disposition d’un espace de travail avec un surveillant et éventuellement un soutien aux élèves, devrait pallier cet inconvénient.

De la compétence des communes dans le canton étudié, cette aide aux devoirs peut être très inégale d’un établissement à l’autre. La présente recherche permet de comparer et d’évaluer les forces et les faiblesses des différents modèles et pratiques. En posant la question de l’efficacité des différentes formes rencontrées d’aide aux devoirs, elle s’inscrit dans le courant des recherches sur l’équité des pratiques d’accompagnement de la scolarité.

Méthode

L’étude se base sur plusieurs sources d’informations. L’essentiel de l’enquête porte cependant sur 21 établissements d’un seul canton. Ces établissements sont répartis sur un grand nombre de communes répondant à différents critères (ville, campagne, populations favorisées/défavorisées). Des entretiens téléphoniques avec des responsables communaux, des entretiens individuels semi-dirigés avec des doyens et avec des surveillants, des entretiens avec des élèves, et une grille d’observation en situation des pratiques de l’aide aux devoirs dans plusieurs établissements, ont permis d’obtenir un regard croisé et de saisir les objectifs, le fonctionnement et l’efficacité des différents modèles d’aide aux devoirs. Les données ont été analysées selon des méthodes qualitatives.

Résumé

Nous présenterons principalement les résultats des entretiens avec les doyens et essayerons de répondre à la question : est-ce que l’aide aux devoirs permet d’atténuer l’inégalité des élèves devant les devoirs à domicile ?

Les principaux facteurs caractérisant l’aide aux devoirs sont les conditions d’accès (sélection, coût), les conditions de travail (taille du groupe, encadrement), la fréquence et la durée des périodes d’aide aux devoirs, la formation et les tâches des surveillants, la coordination entre surveillants et enseignants, la supervision de l’aide aux devoirs au niveau de l’établissement.

Ces facteurs sont liés aux objectifs et à l’efficacité de l’aide aux devoirs. L’accès à cette dernière peut être ouvert à tout le monde ou seulement à des élèves sélectionnés, il peut être gratuit ou payant. L’aide aux devoirs peut se limiter à mettre à disposition de l’élève un lieu de travail à des heures fixes avec un surveillant sans formation pédagogique. Il est également possible que le surveillant ait une formation d’enseignant et que le soutien aux devoirs fasse partie de ses tâches. La coordination entre surveillants et enseignants de classe, qui permettrait de bien cibler les besoins de l’élève, peut s’avérer étroite ou, au contraire, inexistante.

En analysant les différents modèles rencontrés, l’étude devrait permettre de dégager les « bonnes pratiques » (best practice) pour plus d’équité des élèves face à l’enseignement.

 

Références bibliographiques :

Glasman, D. (en collaboration avec Besson, L.) (2004). Le travail des élèves pour l’école en dehors de l’école. Paris : Ministère de l’Education Nationale, Haut conseil de l’évaluation de l’école.

Larue, R. (1995). Le travail personnel des élèves en dehors de la classe. Education & formations, 44, 5-9.

Van Kempen, J.-L. (2008). Les travaux à domicile à l’école primaire contribuent-ils à renforcer les inégalités sociales ? Analyse UFAPEC n°35.08. http://www.ufapec.be/files/files/analyses/2008/35-08-devoir.pdf