153 - Le parcours à l’école primaire du décrocheur : revue de littérature sur la notion d’enfant à risque de décrochage

Annie Feyfant

Institut français de l'éducation- ENS de Lyon, France

 

Mots clés : enseignement primaire, prévention du décrochage, note de synthèse

 

Tous les pays confrontés à la déscolarisation des élèves cherchent à la prévenir et y remédier, au niveau du collège ou du lycée. Or, un élève potentiellement décrocheur est bien souvent un élève qui est en difficulté depuis plusieurs années. Cette contribution présentera une revue de littérature de recherche portant sur la prévention précoce du décrochage, depuis une quinzaine d’années. Dans un premier temps, elle montrera que plusieurs approches se croisent : celles qui vont privilégier les facteurs familiaux, sociaux ou institutionnels, celles qui vont s’attacher aux facteurs individuels et d’autres aux facteurs scolaires. Les domaines impliqués seront la psychologie sociale, la psychopédagogie ou psychoéducation ou encore la sociologie. Les sciences cognitives, la didactique, viennent à la rescousse des autres facteurs, et bien entendu les sciences de l’éducation chapeautent le tout. Il apparaîtra, sur la base d'une trentaine de travaux de recherche aussi bien français que québécois, scandinaves, américains, belges, anglais, etc., que la remédiation aurait toutes les chances d’être plus efficace si on s’attelait, dès les premières années de scolarisation, à améliorer l’entrée dans les apprentissages et à les renforcer tout au long du primaire et des premières années de collège. Plusieurs études longitudinales (sur 11 ou 12 ans) effectuées au Québec, ont montré qu’un diagnostic de risque de décrochage posé dès les premières années de scolarisation, par les enseignants et les éducateurs, était souvent avéré par un décrochage actif au secondaire. De nombreuses approches associent systématiquement facteurs sociaux ou psychosociaux et difficultés scolaires. Ces recherches descriptives, empiriques ou évaluatives, proposent quelques études de cas portant sur les habiletés de base en littératie ou en numératie. Du point de vue scolaire, outre la faiblesse du rendement scolaire et des retards dans l’acquisition des apprentissages de base, la motivation et l’engagement sont des facteurs ayant fortement mobilisé la recherche. Cette revue de littérature tentera de sérier des questions telles que : Qu’est-ce qui fait qu’un enfant va avoir du mal à entrer dans les apprentissages ? La multiplicité des facteurs prédictifs de difficultés scolaires et la diversité des signes de décrochage cognitif en cours de scolarité empêchent-elles toute action efficace dans la classe et l ‘école ? La question à se poser pourrait être la suivante : si l’enseignant et plus largement l’équipe éducative n’ont que peu d’impact sur les facteurs familiaux et sociaux, quels sont les dispositifs et pédagogies à mettre en œuvre à l’école (ou dans sa proximité immédiate) et pour quels élèves à risque d’échec ?

 

Références bibliographiques :

Aunola, K., Leskinen, E. & Nurmi J.-E. (2006). Developmental dynamics between mathematical performance, task motivation, and teachers' goals during the transition to primary school. The British journal of educational psychology, 76(1), 21-40.

Blaya, C. (2010). Décrochages scolaires : L'école en difficulté. Bruxelles : De Boeck.

Bautier, É., Bonnéry, S., Terrail J.-P. (Ed.). (2002). Décrochage scolaire : génèse et logique des parcours. Paris : Direction de la programmation et du développement (ministère de l’Education nationale).

Bernard, P.-Y. (2011). Le décrochage scolaire. Paris : Presses universitaires de France.

Bonnéry, S. (2008). Comprendre l'échec scolaire : Élèves en difficultés et dispositifs pédagogiques. Paris : La Dispute.

Filisetti, L., Wentzel, K. R. & Dépret, É. (2006). Les buts sociaux de l'élève : Leurs causes et leurs conséquences à l'école. Revue française de pédagogie, 155, 45–56.

Glasman, D. & Oeuvrard, F. (dir.) (2011). La déscolarisation (2e éd.). Paris : La Dispute .

Hugon; M.-A. (2010). Lutter contre le décrochage scolaire : Quelques pistes pédagogiques. Informations sociales, 5, 36–45.

Lessard, A., Fortin, L., Joly, J. et al. (2007). Cheminement de décrocheurs et de décrocheuses. Revue des sciences de l’éducation, 33 (3), 647-662.

Mägi, K., Torppa, M., Lerkkanen, M.-K. et al. (2012). Developmental profiles of task-avoidant behaviour and reading skills in Grades 1 and 2. Learning and Individual Differences, 23, 22-31.

Pakarinen, E., Kiuru, N., Lerkkanen, M.-K. et al. (2011). Instructional support predicts children's task avoidance in kindergarten. Early Childhood Research Quarterly, 26 (3), 376–386.

Potvin, P. (2007, avril). Les types d’élèves à risque de décrochage scolaire et leur dépistage. CommunicatIon présentée lors du Carrefour de lutte au décrochage scolaire, Trois Rivières.

Tessier, O. & Schmidt S. (2007). Élèves à risque : Origine, nature du concept et son utilisation en contexte scolaire. Revue des sciences de l'éducation, vol. 33, n° 3, p. 559-578.

Toczek, M.-C. (2006). Des situations scolaires "à risques". Diversité Ville-école-intégration, 147, 57–62.

Wentzel, K. R., Battle, A., Russell, S. L. & Looney, L. B. (2010). Social support from teachers and peers as predictor of academic and social motivation. Contemporary educational psychology, 35, 193–202.