140 - Et chez vous, qu'est-ce qui leur donne envie de rester ? Analyse longitudinale et multiréférentielle des déterminants de l'accrochage scolaire dans quelques établissements de l'enseignement agricole

BRAIDA Loïc

Institut d'éducation à l'agro-environnement, SupAgro Florac / LIRDEF EA 3749

 

GUERRIER François

Agrocampus Ouest, Site de Beg Meil

 

VEUILLEROT Estelle

Institut EDUTER, AgroSup Dijon

 

Mots clés : accrochage scolaire, enseignement agricole, analyse multiréférenciée

 

Selon A. Bouvier (2007), malgré les efforts des enseignants et leurs compétences, une partie non négligeable des élèves « résiste » au système scolaire. En particulier, 150 000 élèves environ sortent chaque année du système éducatif sans diplôme ou sans qualification et 40 % d'entre eux sont encore au chômage trois ans après (C. Forestier, 2006).

Ce phénomène, reflet des « appréciations conjoncturelles » (M. Esterle-Hedibel, 2006), représente toutefois une préoccupation majeure depuis le début des années 2000. A la rentrée 2012-2013, la lutte contre le décrochage scolaire est devenue une priorité nationale absolue (circulaire MEN n° 2012-056 du 27 Mars 2012 ; dossier de rentrée : conférence de presse du Ministre de l'Education Nationale, Août, 2012) et un enjeu dans le cadre de la "Stratégie Europe 2020" (Conseil Education, Jeunesse et Culture, 2009). Or, d'après la sociologue M. Esterle-Hedibel (2006, 1999), cette déscolarisation serait une construction sociale pouvant masquer d'autres questions en particulier celle des inégalités sociales (Duru-Bellat, 2002). Pour de nombreux auteurs, la déscolarisation est la résultante de processus multifactoriels. A ce titre, la compréhension du phénomène implique une approche complexe des combinaisons de ces facteurs. Selon Janosz et Leblanc (1996) il importe d'aborder les différentes facettes de la problématique à travers les niveaux individuels, organisationnels et socio-culturels.

Différentes études sur le décrochage scolaire permettent de constater que les établissements de l'enseignement agricole comptent peu d'apprenants interrompant leurs parcours de manière prématurée avant l'obtention d'un diplôme (Predecagri, 2011). Néanmoins, le décrochage dit "passif" (ou « décrocheurs de l'intérieur » Bautier et al, 2002) est un phénomène jugé en augmentation et qui préoccupe les équipes éducatives et l'institution. En réponse à leurs préoccupations, les équipes mettent en place des actions, dispositifs, organisations, ou encore pratiques pédagogiques pour mobiliser les élèves, favoriser leur ancrage dans l'établissement et prévenir ces décrochages.

L'objet de cette communication est de présenter les résultats d'une recherche-action entreprise en collaboration avec 9 établissements de l'enseignement agricole public. Cette recherche exploratoire située dans les paradigmes compréhensif et complexe (Morin, 1990) vise à identifier et caractériser les facteurs favorisant l'accrochage scolaire et les réussites des apprenants (paradigmes industriel et existentiel, Bertrand et Valois, 1992). Après une phase d'enquête de terrain et la réalisation de monographies interrogeant, pour chaque établissement, différents axes (climat scolaire, relations avec le milieu professionnel, relations avec le territoire et pratiques éducatives), nous réaliserons une analyse longitudinale des freins et leviers de l'accrochage scolaire. Cette analyse s'appuie largement sur le concept de multiréférentialité (Ardoino, 1966) et sur un outil de construction d'intelligibilité (l'« arêne ») développé par Y. Fumat (2003).

 

Références :

Ardoino, J. (1966), Communications et relations humaines : esquisse d’un modèle d'intelligibilité des organisations, Bordeaux : Institut d’administration des entreprises de l’Université de Bordeaux.

Bautier E., Bonnéry S., Terrail J-P., Bebi A., Branca-Rosoff S., Lesort B. (2002). Décrochage scolaire : genèse et logique des parcours. Rapport de recherche sur les processus de déscolarisation. En ligne, consultée le 25 novembre 2012. http://infocentre.pleiade.education.fr/images/phocadownload/descolarisat...

Bertrand Y., Valois P. (1992). Ecole et société. Ed Agence d'Arc, Laval. Bouvier A. (2007). La gouvernance des systèmes éducatifs. PUF.

Conseil de l'Union Européenne (2009). Cadre stratégique pour la coopération européenne dans le domaine de l'éducation et de la formation. 2941Ème session du conseil Education, Jeunesse et Culture. Bruxelles. [En ligne], consultée le 25 novembre 2012. <http://www.consilium.europa.eu/uedocs/cms_data/docs/pressdata/fr/educ/107623.pdf>

Duru-Bellat M. (2002). Les inégalités sociales à l’école. PUF.

Esterle, M. (1999). Sur la route de l’insertion, La Documentation Française. Esterle, M. (2006). Absentéisme, déscolarisation, décrochage scolaire : Les Apports des recherches récentes. Déviance et société, vol. 30, n° 1, 2006, pp. 41-75.

Forestier C. (2006). L'échec lourd et les sorties sans qualification. Conférence donnée à l'Ecole Supérieure de l'Education Nationale (ESEN). En ligne, consultée le 24 novembre 2012.http://www.esen.education.fr/fileadmin/user_upload/Modules/Ressources/Conferences/flash/07-08/c_forestier_conf5/c_forestier_conf5_FlashLD_784x656.html

Fumat, Y., Vincens, C., Étienne, R. (2003). Analyser les situations éducatives. Paris : ESF éditeur.

Janosz M., Leblanc M. (1996). Pour une vision intégrative des facteurs liés à l'abandon scolaire. Revue canadienne de psycho-éducation, 25, 1, 61-88.

Morin E. (1990). Introduction à la pensée complexe. Ed Le Seuil, Paris.

Peillon V., Pau-Langevin G., (2012). Année scolaire 2012-2013 : dossier de rentrée. Dossier de presse du Ministère de l'Education Nationale, 29 Août 2012. En ligne, consultée le 26 septembre 2012. .http://www.education.gouv.fr/cid61272/annee-scolaire-2012-2013-dossier-de-rentree.html#25