138 – La contribution des chefs d’établissement à la professionnalisation des enseignants du niveau lycée au Liban

Rana CHALLAH

Université Lyon 2, ECP, France et Université Saint-Joseph, Liban

 

Mots clés : professionnalisation, enseignants, direction.

 

Selon Bouvier (2011), la qualité ainsi que la richesse intellectuelle d’un établissement scolaire dépendent de son management, de la nature des interactions en son sein et de la nature de « ses maillages cognitifs » (p.82). Selon Perrenoud (1994), la formation continue, parmi d’autres dispositifs, constitue un « vecteur de professionnalisation » (p.6). Un professionnel devrait être capable de mobiliser « ses propres connaissances et savoir-faire » et « ceux de ses réseaux professionnels » (Le Boterf, 1997, p. 54). L’observation de la dynamique des groupes au sein d’un réseau d’établissements francophones au Liban démontre que les échanges entre les différentes équipes pédagogiques des établissements du réseau sont relativement rares.  Cette communication vise à présenter les résultats d’une recherche concernant la contribution de la direction scolaire à la professionnalisation des enseignants, via la formation continue. Un questionnaire développé à cet effet a été rempli par 111 enseignants du niveau lycée dans trois établissements scolaires francophones du Liban. Ce questionnaire concernait, entre autres, l’impact des sessions de formation continue sur le développement professionnel des enseignants aux niveaux individuel et collectif, ainsi que la fréquence du travail collectif des enseignants L’analyse des résultats démontre que, selon les enseignants, la formation continue est plus centrée sur le développement professionnel individuel plutôt que sur le développement d’une conscience et d’une action collective. De même, l’analyse du contenu des stages de formation continue assurés en 2008, 2009 et 2010, fait ressortir que de nombreuses sessions de formation sont plutôt centrées sur la résolution de problèmes disciplinaires ou pédagogiques, davantage que sur le réseautage et la constitution de communautés éducatives. Ce qui invite à réinscrire les dispositifs de formation continue, « instrument privilégié de perfectionnement», (MEN, 2000)  dans l’esprit de la production de l’intelligence collective.  

 

Références bibliographiques :

MEN. (2000). La formation continue des personnels administratifs, techniques, sociaux et de santé. En ligne www.education.gouv.fr/pid512/formation-continue.html/

Bouvier, A. (2011). Le management cognitif d’un établissement scolaire vers un pilotage intellectuel de l’action, Lyon: Scérén, CNDP-CRDP :

Challah, R. (2011). Pratiques managériales et professionnalisation des enseignants du niveau lycée dans des établissements du réseau de la Mission Laïque Française au Liban. Mémoire de master en sciences de l’éducation. Faculté des sciences de l’éducation, Université Saint-Joseph.

Le Boterf, G. (1997). De la compétence à la navigation professionnelle, Paris : Editions d’organisations.

Perrenoud, Ph. (1994). La formation continue comme vecteur de professionnalisation du métier enseignant. http : //www. unige.ch/fapse/SSE/ teachers/perrenoud/php_main/ph