130 - Offre et prise de place : un mode de configuration de participation à l’interaction tutorale

Isabelle DURAND, isabelle.durand@unige.ch

Dominique TREBERT, dominique.trebert@unige.ch

Laurent FILLIETTAZ, laurent.filliettaz@unige.ch

Equipe Interaction & Formation - Université de Genève

Faculté de Psychologie et des Sciences de l'Education

40, bd du Pont d'Arve - 1200 Genève 4 - Suisse

 

Mots-clés : affordance et engagement - apprentissage au travail - participation - interaction tutorale

 

Notre programme de recherche[1] porte sur la construction des compétences professionnelles dans la formation en alternance des éducatrices et éducateurs de l’enfance.

Des travaux récents permettent de comprendre la réalité des pratiques des professionnels travaillant dans le contexte préscolaire (Jobert, in Zogmal, 2008 ; Zogmal, 2008 ; Gonzales & Weill-Fassina, 2008).
Rares sont ceux toutefois qui s'intéressent au processus d'acquisition et de transmission de ces compétences professionnelles dans le milieu socio-éducatif (Trébert, 2005, 2008 ; Fablet, 2004 ; Filliettaz, Remery, Trébert, 2012).

Dans cette problématique liée à la complexité de la relation tutorale, nous proposons de présenter comment se construisent et se négocient des configurations de participation dans les situations de formation à la pratique professionnelle. Comment les tutrices aménagent-elles pour les stagiaires des opportunités de participation à des activités éducatives ? Et réciproquement, comment les stagiaires investissent-elles ces opportunités pour expérimenter les compétences professionnelles visées dans leur formation ?

Sur le plan théorique et méthodologique, notre recherche s’inscrit dans un espace interdisciplinaire à l’intersection de la didactique professionnelle (Pastré, Mayen & Vergnaud, 2006), du courant du Workplace Learning (Billett, 2001 ; Lave & Wenger, 1991 ; Tynjala, 2008) et de l’analyse interactionnelle appliquée au champ éducatif (Filliettaz & Schubauer-Leoni, 2008). Elle aborde les processus d’apprentissage et de formation dans une perspective à la fois située, collective, dynamique, sémiotique et multimodale (Filliettaz, de Saint-Georges & Duc, 2008).

Sur le plan empirique, les données qui alimentent cette contribution sont issues d’observations effectuées dans des institutions de la petite enfance. Six duos tutrices-stagiaires ont été enregistrés dans deux sortes de pratiques de formation complémentaires : des activités éducatives menées conjointement par la tutrice et la stagiaire auprès d'enfants âgés de 0 à 4 ans, et des entretiens pédagogiques visant à planifier et évaluer ces activités.

Les résultats préliminaires mettent en évidence trois postures d'accompagnement tutoral, que nous désignons ainsi : observation évaluative ; co-animation ; monstration. Nous montrons que la tutrice articule ces postures d'accompagnement de façon dynamique pour rendre l'environnement de travail propice à l’apprentissage, et permettre ainsi à la stagiaire de s'engager dans les opportunités proposées.

Notre contribution vise à présenter des modalités spécifiques de cet accomplissement interactionnel. Ces modalités, que nous nommons  "offre et prise de place", correspondent pour nous à des composantes de la dualité constitutive des apprentissages professionnels que Billett (2009) identifie comme affordance et engagement.

Cette recherche doit contribuer à extraire l’activité tutorale de l’anonymat dans lequel elle est encore souvent cantonnée, à rendre davantage visibles la complexité et la diversité des compétences interactionnelles mobilisées dans son accomplissement. C’est là que réside un enjeu majeur, pour la professionnalisation des éducateurs de la petite enfance d’une part mais aussi, plus largement, pour les professionnels qui endossent une fonction tutorale. C'est là aussi qu’une démarche d’analyse du travail centrée sur les processus interactionnels peut constituer une ressource précieuse en termes de reconnaissance et de formation continue.

 

Eléments de bibliographie

Billett, S. (2001). Learning in the workplace: strategies for effective practice. Crows Nest : Allen & Unwin.

Billett, S. (2009). Modalités de participation au travail : la dualité constitutiv de l'apprentissage par le travail. In M. Durand &L. Filiettaz, (Ed.), Travail et formation des adultes (pp. 37-63). Paris : Presses Universitaires de France:

Fablet, D. (Ed.) (2004). Professionnel(le)s de la petite enfance et analyse des pratiques. Paris: L’Harmattan.

Filliettaz, L., de Saint-Georges, I., & Duc, B. (2008). "Vos mains sont intelligentes !" : Interactions en formation initiale. Université de Genève : Cahiers de la Section des Sciences de l'Education, 117.

Filliettaz, L. & Schubauer-Leoni, M.-L. (Ed.) (2008). Processus interactionnels et situations éducatives. Bruxelles : De Boeck

Filliettaz, L., Trébert, D. & Rémery, V. (2012). Relation tutorale et configuration de participation à l'interaction : le cas de la formation professionnelle des éducatrices et éducateurs de l'enfance. Actes du 2ème colloque international de didactique professionnelle, Apprentissage et développement professionnel, Nantes, 7-8 juin 2012.

Gonzales, R. & Weill-Fassina, A. (2008). Modalités de régulation du processus de travail dans les activités de service en crèche. France.

Lave, J. & Wenger, E. (1991). Situated learning: legitimate peripheral participation. Cambridge: Cambridge University Press.

Pastré, P., Mayen, P. & Vergnaud, G. (2006). La didactique professionnelle. Revue française de pédagogie, 154, 145-198.

Trébert, D. (2005). Analyse de l’activité et pouvoir d’agir en éducation préscolaire: Regards sur la méthode de l’autoconfrontation croisée explorée auprès d’étudiantes éducatrices du jeune enfant à Genève. In Service de la recherche en éducation (Ed.), Scolariser la petite enfance ? Actes du deuxième colloque "Constructivisme et éducation " (Cahier 12, volume 2). Genève: DIP.

Trébert, D. (2008). Analyse de l’activité du référent-professionnel. Regards sur les interactions dans la réalité de l’accompagnement des stagiaires. Diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS). Université de Genève.

Tynjälä, P., (2008). Perspectives into Learning at the Workplace. Educational Research Review, 3, 130-154.

Zogmal, M. (2008). "T'es un enfant à caprices": les stratégies défensives du métier d'éducatrice du jeune enfant. Université de Genève: Faculté de Psychologie et des Sciences de l'Education.

 


[1] Projet du Fond National Suisse pour la recherche scientifique pour la période 2011-2014, inscrit dans le cadre du programme Sinergia « IC-You : Young People's Interactional Competences in institutional practices: between school and the workplace ». Sous-projet intitulé « Building interactional competences in Vocational Education and Training (VET) programs: the case of early childhood educators ». Participent à cette recherche l’ensemble de l’équipe Interaction & Formation : Laurent Filliettaz, Isabelle Durand, Stefano Losa, Vassiliki Markaki, Vanessa Rémery, Dominique Trébert et Marianne Zogmal.