112 - Pratiques éducatives et expériences de socialisation dans les situations d’hébergement privé

Gisèle Cristofol

Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Centre de Recherche Éducation et Formation (CREF, EA 1589), équipe Éducation Familiale et Interventions Sociales auprès des familles, France

 

Mots-clés : éducation familiale, hébergement privé, interventions socio-éducatives, accompagnement professionnel

 

La recherche porte sur l’hébergement privé, c’est-à-dire l’accueil par un particulier, à son domicile, d’un adulte ou d’une famille, parents, amis ou proches, dépourvus de logement. Cette pratique sociale informelle est étudiée à partir de quinze entretiens menés auprès d’une population sociale d’une grande ville de la région parisienne et de trente-trois entretiens et dix-huit récits d’expérience réalisés auprès des travailleurs sociaux référents.

Le cadre théorique de la recherche s’inscrit dans le champ de l’éducation familiale (Durning, 2006). Les pratiques éducatives intrafamiliales des accueillis et des accueillants et l’accompagnement professionnel afférent sont interrogés en tant que possible facteur d’intégration ou d’exclusion pour les familles ou adultes accueillis.

Les résultats montrent que la cohabitation de familles non apparentées sous le même toit favorise le jeu des alliances éducatives : une communauté s’organise autour des enfants, une forme de parenté sociale s’initie. Les solidarités intergénérationnelles s’exercent dans le cadre d’une grand-parentalité active qui se tisse au jour le jour. L’hébergement est une expérience de socialisation pour ses acteurs, qui, lorsqu’elle se déroule dans de bonnes conditions, autorise le vivre ensemble (De Singly, 2000)  et offre aux hébergés des repères sociaux et affectifs stables et structurants (Cristofol, 2012).

Les travailleurs sociaux assurent une prise en charge globale de ces situations familiales (familles d’hébergés, parfois familles d’hébergeurs) et ne s’intéressent pas uniquement aux problématiques de logement et d’hébergement pourtant prégnantes, rencontrées par ces personnes. L’intervention socio-éducative se manifeste à un double niveau : une aide à la fonction parentale et grand-parentale, une aide à la socialisation et à la responsabilisation des adultes quant à leurs devoirs d’hébergés ou d’hébergeurs ; une intervention visant la protection des enfants lorsque le milieu d’accueil est jugé préjudiciable à leur intérêt ou lorsque l’hébergement se rompt et met une famille à la rue.

Ces contextes familiaux particuliers qui caractérisent les situations d’hébergement interrogent les pratiques des professionnels et les acteurs de la formation (Paul, 2004).

 

Références bibliographiques :

Cristofol, G. (2012). L’hébergement privé, une forme de « suppléance sociale ». Connexions. 97, 37-151.

De Singly F. (2000). Libres ensemble. L’individualisme dans la vie commune. Paris : Nathan.

Durning P. (2006).  Education familiale. Acteurs, processus, enjeux. Paris : L’Harmattan.

Paul M. (2004). L’accompagnement : une posture professionnelle spécifique. Paris : L’Harmattan.