*057 - La centration sur l’élève : les représentations des enseignants stagiaires au Kenya

En l'absence de dépôt de l'auteur, voici le projet déposé avant expertise.

 

PELINI Eunice Sanya

REV, UPEC

 

Mot-clés: Pédagogie, Représentations, pédagogies nouvelles, enseignants stagiaires, Kenya

 

Le choix pédagogique des enseignants se base sur une ou plusieurs théories de l’apprentissage. Ce choix est souvent influencé non seulement par les savoirs implicites et culturels des enseignants mais également par les politiques en place qui dictent les finalités éducatives. En d’autres termes, le choix pédagogique est fortement influencé par la culture de chacun ainsi que des représentations associées.

On assiste aujourd’hui à une tendance vers l’harmonisation des politiques éducatives qui naissent du même souci : celui d’assurer l’égalité des chances, démocratisant ainsi l’éducation. Par l’intermédiaire des organismes internationaux tel UNESCO, les politiques éducatives de nombreux pays se rapprochent ; le Kenya n’est pas une exception. En effet, dans ce pays, placer l’élève au centre figure comme un des objectifs du système éducatif. Toutefois, malgré ces rapprochements, plusieurs recherches comparatives ont démontré que si l’on parle d’une même pratique en théorie, son implémentation selon les pays est très différente et est souvent influencée par les savoirs culturels implicites des enseignants. Pour dire autrement, la façon dont les politiques éducatives sont traduites reste spécifique à chaque pays et trouve sa fondation dans les cultures implicites des acteurs concernés. Nous nous sommes intéressés aux pédagogies nouvelles et plus particulièrement, à la pédagogie centrée sur l’élève. « Placer l’élève au centre » a toujours été une notion polémique dans le milieu éducatif. Les débats sont alimentés par une question primordiale que l’on doit à Astolfi (1996): Mettre l’enfant au centre, oui, mais au centre de quoi ? En partant de la définition de la pédagogie centrée sur l’élève, nous nous sommes intéressées à la façon dont les enseignants stagiaires kenyans comprennent, s’approprient et appliquent cette pédagogie.

Une enquête de terrain a été réalisée auprès de stagiaires inscrits dans une université kenyane. D’abord, des questionnaires ouverts ont été distribués aux stagiaires. Les stagiaires ont été sollicités soit à leur entrée en formation, soit à la fin de leur formation (avant et après le stage) avec, pour objectif, le recueil des représentations à l’égard de la pédagogie centrée sur l’élève. Nous avons reçu 137 réponses. Ensuite, nous avons effectué des entretiens semi directifs (41) parmi les stagiaires ayant déjà remplis les questionnaires.

Les résultats démontrent que pour une grande partie des stagiaires, la pédagogie centrée sur l’élève est trop radicale et trop éloignée de la culture africaine. Par conséquent, elle est inadaptée à une éducation efficace.

 

Références :

DEWEY, J. (1938) Experience and Education, New York: Collier Books.

DARLING-HAMOND, L. (1997). The right to learn, Josey- Bass.

WESTBROOK R. (1999). “John Dewey (1859-1952)”, Prospects: the quarterly review of comparative education (Paris, UNESCO: International Bureau of Education), vol. XXIII, no. 1\2, 1993, p. 277-291