*047 - Etude du rapport entre l’estime de soi globale et l’engagement au travail chez les enseignants tunisiens d’EPS et des matières d’enseignement théoriques

En l'absence de dépôt de l'auteur, voici le projet déposé avant expertise.

 

HAMROUNI Sabeur

ISSEP Tunis, Université Manouba

 

ALEM Jaouad

Université Laurentienne, Sudbury, Ontario, Canada

 

BEN MAHJOUB Soumaya

ISSEP Tunis, Université Manouba

 

Mot-clés : estime de soi, engagement au travail, enseignants tunisiens

 

Notre étude se propose d’examiner le rapport entre l’estime de soi globale et l’engagement au travail chez les enseignants d’éducation physique et des matières théoriques du lycée selon leur âge, leur ancienneté dans le travail et selon leur genre. Cette étude a pour cadre conceptuel les travaux de Duchesne (2004) et Duchesne, Zajac et Germain, 2005 qui tentaient d’étudier le processus de développement et du maintien de l’engagement ainsi ceux de Alem (2003) qui a étudié le concept d’engagement, son développement et son maintien chez les enseignants tout au long de leurs carrières et les difficultés rencontrées dans leur parcours professionnel. 136 enseignants du secondaire de la région de Tunis, dont 58 enseignants d‘EPS et 78 enseignants des matières théoriques ont participé à cette étude. Les tests utilisés sont l’échelle d’estime de soi de Rosenberg (1965) et le test d’engagement dans l’enseignement traduit et adapté par Loadhal et Kejner (1965), réadapté par Alem, Bujold et Bertrand (2003). Les réponses aux libellés des items sont évaluées sur une échelle de Lickert à 4 niveaux. Les données obtenues ont été soumises à deux tests statistiques : le test T de Student pour la comparaison des moyennes indépendantes et le coefficient de corrélation de Pearson. Les résultats démontrent que tous les enseignants ont un niveau d’estime de soi élevé. Cette estime de soi est identique pour les deux genres (T=1 .39, p = 0.17). Le niveau d’engagement au travail de la quasi-totalité des enseignants est moyen (27 sur 40) et ce niveau ne diffère pas selon le genre (T= -0.05, p=0.96). Les enseignants d’EPS ont un niveau d’estime de soi plus élevé que leurs homologues des matières théoriques (T= 2,29, p=.02), par contre ces derniers sont davantage engagés dans leur travail (T= -2.09, p=.04) D’autre part, le coefficient de corrélation de Pearson a révélé que l’âge et les années d’ancienneté sont positivement corrélés avec l’estime de soi. (Respectivement r(136)= .22, p= .01) et r(136)= .28, p=.001). On peut donc croire qu’avec le temps et l’ancienneté, les enseignants ont un niveau d’estime de soi de plus en plus élevé. Enfin, notre étude démontre que l’âge et les années d’ancienneté ne sont pas reliés à l’engagement au travail (r(136)= -0.1, p=.27) et r(136)=-1.01, p=.24), ce qui n’est pas conforme aux résultats rapportés par Huberman (1990) qui avait démontré que l’engagement professionnel des enseignants diminuait avec le temps.

 

Références :

1. Alem. J. (2003). La valeur de l’appréciation par simulation(APS) pour prédire le succès initial en enseignement des candidats aux études en éducation. thèse de doctorat inédite, Université Laval, Sainte-Foy. 2. Duchesne, Z. et Germain (2005). La raison d’être de l’engagement professionnel chez les enseignants du primaire selon une perspective existentielle : Revue des sciences de l’éducation, vol.31, n°3,2005, p.497-518. 3. Huberman, M. (1990). Ou en êtes vous dans votre vie d’enseignant(e) ? (enregistrement vidéo) / Université de Montréal. CIRADE (Centre interdisciplinaire de recherche sur l’apprentissage et le développement en Éducation). 4. Rosenberg, M.1965. Rosenberg’s self-esteem scale.Society and the adolescent self-image. Traduction Evelyne F. Vallières et Robert J. Vallerand, publié en 1990 dans l’international Journal of psychology.