004 - La professionnalisation des professeurs stagiaires, cohérences et effets sur les sujets

Christian Michaud

Laboratoire CRIS EA 647, Universitré Claude Bernard Lyon1-IUFM, France.

 

Mots Clés : Formation, professionnalisation, dispositifs, alternance, stagiaires.

 

La présente recherche porte sur la formation des professeurs stagiaires du second degré (2011-2012). La Délégation Académique à la Formation des Personnels organise la mise en œuvre et la régulation de la formation des stagiaires depuis la rentrée 2010. La formation mise en place pose de nombreuses questions quant au choix de l’alternance retenue, à la part respective des contenus disciplinaires et transversaux, au continuum avec les masters d’origines et la professionnalisation du parcours de formation.  La formation s’appuie sur les différents logiques des acteurs : la logique institutionnelle et disciplinaire des corps d’inspection, la logique professionnelle du formateur IUFM, la logique de recherche de l’universitaire, la logique du chef d’établissement et du tuteur de terrain qui accompagnent le stagiaire au quotidien dans une tension évaluative formative/certificative. Nous nous interrogeons sur la cohérence d’ensemble du curriculum et les apports pour la construction d’une professionnalité.

Le cadre théorique utilisé s’inscrit dans celui de la sociologie des professions de l’éducation et notamment celui de la professionnalisation des personnes, développé par Wittorski (2007) dans les dispositifs de formation. La professionnalisation, analysée sous l’aspect de la formation à l’activité, des savoirs liés à l’activité et de l’individu exerçant l’activité (Bourdoncle, 2000, p. 118), s’appuie en autre sur l’alternance de moments de formation et de situations vécues sur le terrain. Ces situations  peuvent être traitées en analyse des pratiques (Alin, 2010) et étudiées par les acteurs de la formation dans le champ de la didactique professionnelle (Pastre, Mayen, & Vergnaud, 2006).

Le terrain de l’expérimentation est associé à celui où se déroulent les différents dispositifs. Ils sont au nombre de quatre : la formation en établissement conduite par le tuteur sous la responsabilité du chef d’établissement, la formation professionnelle déléguée aux formateurs IUFM, la formation transversale pilotée par le Rectorat et enfin la formation délivrée par les corps d’inspection. Les dispositifs de formation sont évalués par les stagiaires (n=84) à partir d’un questionnaire, anonyme, adressé en fin de formation (avril 2012). Ils sont interrogés sur la base de questions fermées permettant une étude quantitative et statistique des résultats et de questions ouvertes conduisant à la catégorisation des discours des stagiaires sur la formation. Les résultats des questionnaires sont analysés suivant les dimensions anthropologiques, ergonomiques et sémiotiques.

Les résultats font état de l’engagement des professeurs stagiaires dans les divers dispositifs de formation et mettent en évidence les points forts et à améliorer. Ils nous conduisent à réfléchir à la lourdeur du dispositif actuel  et des ressentiments qu’ils produisent sur leur engagement et leur motivation. L’ethos professionnel dans les dimensions interactionnelles et axiologiques (Jorro, 2011) est à la recherche d’une formation efficace et productive. Le glissement de la formation des stagiaires depuis la réforme des IUFM, vers les corps d’inspection et les tuteurs d’établissements, entraine un repli identitaire sur la didactique de la discipline au détriment des formations transversales. Les périodes de regroupement entre pairs de la formation facilitent l’intégration et la reconnaissance à l’appartenance à une communauté plus enseignante qu’apprenante.

 

Références bibliographiques :

Alin, C. (2010). La geste formation, Gestes professionnels et Analyses des pratiques. Paris : L’Harmattan.

Bourdoncle, R. (2000). Professionnalisation, formes et dispositifs. Recherche et Formation, 35, 117-132.

Bourdoncle, R., Lessard, C. (2003). Qu'est-ce qu'une formation professionnelle universitaire ? Les caractéristiques spécifiques : programmes, modalités et méthodes de formation, Revue Française de Pédagogie, 142, 131-181.

Jellab, A. 2005. « Les "nouveaux enseignants" de lycée professionnel : Un rapport "contrarié" au métier? ». L'homme et la société, 156(2), 147–165.

Pastre, P., Mayen, P.,  Vergnaud, G. (2006). La didactique professionnelle. Note de synthèse. Revue Française de Pédagogie, 154, 145-198.

Ria, L., Leblanc, S., Serres, G., & Durand, M. (2006). Recherche et formation en « analyse de pratiques ». Un exemple d’articulation. Recherche et Formation, 51, 43-56.

Vial, M., & Caparros-Mencacci, N. (2007).  L’accompagnement professionnel ? Bruxelles : De Boeck.

Wittorski, R. (2007). Professionnalisation et développement professionnel. Paris : L’Harmattan.